Accueil » Société » François Soudan de JA à propos d’Alpha Condé : ‘’beaucoup de gens le fuyaient’’

François Soudan de JA à propos d’Alpha Condé : ‘’beaucoup de gens le fuyaient’’

Dans L’Infodrome, organe de presse ivoirien, François Soudan a répondu à ses détracteurs qui l’accusent d’avoir vendu son âme au diable en écrivant souvent des papiers élogieux sur des chefs d’Etat africains présentés comme ses amis.

‘’En quoi rencontrer un chef d’Etat équivaut-il, quand on est journaliste, à dîner avec le diable ?’’, s’interroge le directeur de la rédaction de Jeune Afrique, qui assure que ‘’ceux qui le disent, en général, ne rêvent que de cela’’.

François Soudan note que les chefs d’Etat africains ont souvent une caractéristique. ‘’Ils n’accordent pas d’interview ou peu à leur propre presse et cela, c’est un problème’’, diagnostique-t-il, estimant que cela est dû à un ‘’problème de confiance, de considération entre eux et leurs propres journalistes, que je trouve personnellement anormal’’.

‘’Force est de constater que, quand on est un média international, on a plus de facilité à avoir des entretiens avec les chefs d’Etat qui pour nous, sont de bons sujets. Parfois ce sont les chefs d’Etat qui nous le demandent, et nous mettons des journalistes expérimentés face à eux. J’en ai fait pas mal et je continue d’en faire. Maintenant dire que ce sont pour autant mes amis n’est pas sérieux’’, se défend-il.

‘’Ce n’est pas parce que, vous faites l’interview d’un chef d’Etat qu’il y a connivence, capillarité, complicité. Après l’interview, cela s’arrête là, il n’y a rien en plus. Le reste appartient au fantasme communément acquis hélas chez beaucoup de nos confrères, en particulier chez nos confrères africains. Cela dit, j’ai eu des amis qui sont devenus chefs d’Etat, je n’en disconviens pas’’, ajoute-t-il chez nos confrères de l’Infodrome.

Parmi ses amis devenus présidents de la République, il cite Alpha Condé. ‘’C’est quelqu’un que j’ai connu à Paris, bien avant qu’il ne soit chef d’Etat. C’était difficile, beaucoup de gens le fuyaient, et je ne vois pas en quoi le fait qu’il soit devenu un chef d’Etat devrait faire de lui mon ennemi. Je conserve des relations humaines avec lui, c’est évident. Ce qui n’empêche pas J.A de rendre compte des critiques que formule à son encontre l’opposition guinéenne’’, dit-il à qui veut l’entendre.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Va en enfer un journaliste neutre ne peut pas ecrire les articles que toi tu écris François en réalité tu n’es qu’un escroc international…

  2. Non c’est un journaliste.

  3. Alpha Vincent Bolloré Condé

    Ces soit disant journalistes comme François mongole Soudan sont des bras longs de la France Afrique,déguisé en journaliste pour mieux manipuler les chefs d’États africains(sous préfet de la France Afrique) et l’opinion publique africaine et mieux caché les sales besognes de la France en Afrique.les blancs ne sont jamais l’ami de l’Afrique et ne veulent jamais le bonheur de l’Afrique !la seule chose qui intéresse les fameux occidentaux en Afrique c’est nos ressources naturelles et sachant que notre développement nous rendrons plus autonome et indépendant d’eux,ils font tout pour empêcher cela

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info