Accueil » Politique » Il y a 9 ans disparaissait le doyen Bâ Mamadou

Il y a 9 ans disparaissait le doyen Bâ Mamadou

Bâ Mamadou (au milieu) avec Alpha Condé (à gauche) et Siradiou Diallo (à droite)

Il était une figure historique de l’opposition en Guinée. Mamadou Bâ s’est éteint à Paris des suites d’une longue maladie. Il avait 78 ans. Plusieurs fois candidats à la présidentielle, il a marqué la politique de son pays.

Musulman de l’ethnie peule, Mamadou Bâ était né en 1930 à Boké (nord-ouest). Economiste et financier de formation, il avait commencé sa carrière à la Banque centrale de Guinée avant de fuir, dans les années 60, le régime du premier président, Sékou Touré.

Farouche opposant aux régimes qui se sont succédé à la tête de la Guinée depuis 1958, l’homme politique Mamadou Bâ a obtenu son certificat d’études primaires en 1942, et le baccalauréat en 1950 au lycée Faidherbe de Saint-Louis du Sénégal.

Premier Africain à intégrer la Caisse centrale de coopération (actuelle Caisse française de développement), il retourne en Guinée dès l’indépendance du pays en 1958.

Il est nommé directeur central de la Banque guinéenne en 1959, après avoir participé à la création de la nouvelle monnaie locale. Pendant un bref laps de temps, il est nommé Directeur du commerce extérieur au ministère de l’Economie et des Finances.

Mamadou Bâ quittera le pays pour des raisons politiques et travaillera à la Banque mondiale comme fonctionnaire international. Il sera condamné à mort par contumace par le régime de feu Sékou Touré.

Adopté par Félix Houphouët Boigny, Mamadou Bâ crée en Côte d’Ivoire une société de construction de maisons préfabriquées à Abidjan, la CBC.

A la mort de Sékou Touré, Mamadou Bâ rentre en Guinée et met son expérience au service du pays pour que plus jamais la dictature ne s’y instaure. Consultant en politique, il crée l’UNR (l’Union pour la nouvelle République), un parti politique qui jouera un rôle de premier plan pour l’instauration de la démocratie en Guinée.

Député et deux fois candidat aux élections présidentielles de 1993 et 1998, Mamadou Bâ était jusqu’à ce jour président d’honneur de l’UFDG (le parti de l’Union des forces démocratiques de Guinée). Il était marié et père de deux filles.

*Article publié par RFI le 26 mai 2009

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Damaro suis desolé pour toi tu n’as rien à dire raison pour laquelle tu n’as que les yeux pour pleurer et du rappelle une fois encore koro n’a confiance à personne du bureau politique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info