Accueil » Société » Aboubacar Soumah : ‘’K² a fait preuve d’une incompétence notoire’’

Aboubacar Soumah : ‘’K² a fait preuve d’une incompétence notoire’’

Le syndicaliste Aboubacar Soumah jugera aux actes Mory Sangaré, le nouveau ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation. L’homme à l’origine des deux récentes grèves des enseignants se félicite du non maintien d’Ibrahima Kalil Konaté (K2) à la tête de ce département.

‘’Pour le moment, je ne peux pas faire un jugement hâtif sur le ministre Mory Sangaré. Nous allons l’observer et le voir à l’œuvre’’, commente le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG).

Toutefois, tient-il à préciser, Mory Sangaré, à l’image de K2 est un autre un fervent RPGiste. ‘’Il a peut-être la même mission que K2. Nous attendons de voir’’, ajoute-t-il au micro de VisionGuinee.

‘’Si K2 avait les compétences pour diriger le département de l’Education nationale, on ne l’aurait pas enlevé. Il a fait preuve d’une incompétence notoire qui s’est avérée dans ses prises de position face aux remous dans son département’’.

Il reproche à l’ancien ministre Konaté de n’avoir pas su gérer les deux grèves qui ont secoué le secteur de l’éducation. ‘’C’est ce qui a fait qu’il a été mis de côté’’, laisse-t-il entendre.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Toi aboubacar soumah ton seul merite a été d envoyer les loubards dans les ecoles pour jetter des cailloux sur les écoliers et leur maître a cause de 40 pourcent d augmentation de salaire

  2. L’on ne peut qu’encourager Aboubacar Soumah et ses collègues à tenir bon sur les revendications légitimes de leur syndicat !! Car il y’en avait eu jusque dans les rangs de l’ANC, des Sud-africains noirs qui disaient ouvertement que Nelson Mandela était fou de rester en prison aussi longtemps; au lieu de monnayer ses principes et convictions au pouvoir blanc de l’Apartheid, qui ne ménageait évidemment aucun effort de persuasion dans ce sens. On sait aujourd’hui comment sa courageuse lutte a contribué à faire progresser les causes de la paix, de la liberté et de la justice dans le monde.
    La cruelle réalité est que si « Sékouréyah », dont le seul budget de fonctionnement coûte 120 milliards GNF/mois aux pauvres Guinéens, se préoccupait tant soit peu de l’avenir de l’enseignement et de la recherche dans notre pays, il aurait déjà fait ouvrir le dialogue sérieux qui s’impose avec des délégués du SLECG.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info