Accueil » Société » Les doutes et questions de Fodé Oussou Fofana après la mort d’Abdoulaye Bah

Les doutes et questions de Fodé Oussou Fofana après la mort d’Abdoulaye Bah

Le journaliste Abdoulaye Bah a tiré sa révérence à la suite à un accident dimanche à 4h du matin au rond-point de Matoto. L’excès de vitesse et l’état d’ébriété du conducteur seraient la cause de l’accident, selon la police routière.

Au lendemain du décès de notre confrère, des doutes et questions subsistent. ‘’La question qu’il faut se poser, c’est de savoir pourquoi on est venus chercher Abdoulaye à pareille heure pour l’amener à Matoto’’, cherche à savoir le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Il se demande quelle urgence ‘’y avait-il pour qu’Abdoulaye Bah se trouve sur les lieux à 4 heures du matin pour un reportage. Quand on a envie d’assainir la ville, on n’a pas besoin de faire du tapage. Le travail doit se faire tranquillement’’.

La sécurité avant tout…

Aux ministres impliqués dans l’opération d’assainissement de la ville de Conakry, Fodé Oussou Fofana indique : ‘’Quand vous voulez travailler à 4 heures du matin, la meilleure façon, c’est d’assurer la sécurité de tout le monde. Abdoulaye a perdu la vie. Et les ministres qui étaient à coté pouvaient aussi perdre leurs vies’’.

L’opposant souhaite savoir quelles dispositions sécuritaires ont été prises par les autorités sur le terrain pendant ces travaux nocturnes. ‘’Est-ce qu’il y avait des balises intelligentes ? Où était la police ? Est-ce qu’il y avait de barrage ?’’, s’interroge le président du groupe parlementaire Libéral démocrate.

Des doutes sur les images…

Dans Œil de lynx où il intervenait, le vice-président de l’UFDG a fait cas des images du véhicule qui a percuté le journaliste Abdoulaye Bah. ‘’Sur la photo, je vois un verre. Ça veut dire que ces gens étaient en train de boire. On dirait qu’à coté, il n’y avait pas de passagers. Ces gens sont où ? En plus, on ne peut pas faire un accident et que le verre reste en place’’, indique-t-il, avant d’exiger des enquête pour faire la lumière sur cette disparition tragique du reporter de Guineenews.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Il existe en tout cas mille et une manières de faire commettre un assassinat politique (…)
    Tout dépendra de la dérogation que l’UFDG ferait ainsi, pour une fois, à ses habitudes de fonctionnement, en exigeant fermement qu’une enquête sérieuse soit engagée pour faire la lumière sur cette curieuse affaire d’accident mortel nocturne. Et ce serait là, la meilleure manière d’accompagner la victime vers sa dernière demeure, avant même d’adresser tous azimuts des condoléances à ses proches et à sa corporation professionnelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info