Accueil » Société » Bientôt en Guinée une unité de transformation des déchets ménagers en électricité

Bientôt en Guinée une unité de transformation des déchets ménagers en électricité

Les déchets valent de l’or. C’est une source de création de ressources et de l’emploi. Tel est le point de vue du directeur général de l’Agence nationale de l’assainissement et  de la salubrité publique (ANASP) qui prenait part, vendredi à Conakry, au lancement du projet SANITA-villes propres.

Selon Sory Camara, 1200 tonnes de déchets sont produites par jour dans la capitale Conakry. ‘’Lors de notre prise de fonction, nous avions 10.000 tonnes par mois. Aujourd’hui, avec l’organisation qui est mise en place par notre agence avec l’appui du gouvernement, nous sommes à 24.000 tonnes de déchets collectés mensuellement’’, indique le patron de l’ANASP.

Au cours du premier trimestre de l’année 2017, 40.000 tonnes de déchets ont été collectées contre 68.000 tonnes pour le premier trimestre de 2018. ‘’L’assainissement d’une ville n’est pas simplement l’affaire du gouvernement. Il faut que chacun s’implique dans les foyers, les ménages, les secteurs, les quartiers et les communes. Sinon, Conakry ne sera jamais propre’’, laisse entendre M. Camara.

Grâce à l’appui de l’Union européenne, la décharge de la Minière, à Dar-es-salam, sera exploitée pour une période d’un an et demi avant d’être fermée.  ‘’Nous sommes en train d’identifier un site d’environ 50 hectares aux alentours de Coyah qui va être aménagé. Ce site va recevoir les déchets des préfectures de Kindia, de Coyah pour produire de l’électricité’’.

L’exécution du projet SANITA-Villes propres est confiée à l’agence belge de développement (Enabel) pour un montant de 35 millions d’euros. Le projet vise à améliorer les services d’assainissement de base pour les populations de Conakry et Kindia.

‘’L’action contribuera à l’amélioration de la pré-collecte et collecte des déchets solides en appuyant, d’une part, les acteurs publics de la filière et d’autre part, les acteurs privés’’, souligne la chargée des affaires de l’Union européenne, Elisabeth Peri.

Le projet prévoit également l’élaboration d’un schéma directeur de l’assainissement solide de la ville de Conakry et le renforcement du cadre règlementaire pour l’application du principe de ‘’pollueur-payeur’’.

Enfin, selon Elisabeth Peri, tout au long du projet, ‘’des actions de sensibilisation des populations à travers la société civile seront menées pour informer, échanger et instaurer de bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Merci mon directeur qu’Allah nous aide à rendre Conakry propre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info