Accueil » Politique » Baadiko Bah : ‘’l’opposition actuelle est salariée du pouvoir’’

Baadiko Bah : ‘’l’opposition actuelle est salariée du pouvoir’’

A la place du chef de file de l’opposition, le président de l’Union des forces démocratiques (UFD) assure qu’il aurait refusé le budget de 5 milliards de francs guinéens qui lui a été alloué par le pouvoir d’Alpha Condé. Baadiko Bah estime qu’il existe à ce jour une certaine complicité passive entre le régime en place et ses opposants.

‘’L’opposition actuelle est salariée du pouvoir’’, juge le président de l’UFD et allié d’Alpha Condé. ‘’Il y a un système de complicité passive qui est là et qu’il faudrait arriver à éclairer. Il y a une dépendance excessive de l’opposition vis-à-vis du pouvoir’’, analyse le candidat malheureux à la présidentielle de 2010.

Dans Œil de Lynx, il déclare qu’à la place de Cellou Dalein Diallo, il n’aurait pas accepté le statut du chef de file de l’opposition, encore moins un budget annuel. ‘’Moi, je n’ai pas un train de vie de chef. J’ai un train de vie modeste. Je n’aurais pas besoin de ça’’, dira-t-il. Au chef de file de l’opposition, il indique : ‘’Quand vous acceptez un cadeau comme celui-là, il y a des conséquences. Il y a une dépendance automatique qui se crée (…). Jamais, je n’accepterai d’être salarié du pouvoir en étant opposant’’.

De l’avis de Baadiko Bah, ‘’dans tous les pays démocratiques, les partis d’opposition vivent d’abord des contributions des élus’’. En acceptant un budget de l’Etat en étant de l’opposition, tranche-t-il, ‘’on ne peut pas me dire que ce n’est pas un partage du gâteau’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. L opposition guinéenne est racheté par le pouvoir a hauteur de 500milions fg par mois

  2. Sur le statut de chef de file de l’opposition en lui-même, BB n’ignore sûrémement pas qu’il relève d’une loi d’inspiration « françafricaine » qui est votée et mise en oeuvre dans sept pays africains francophones (Bénin Burkina Faso; Guinée; Mali; Niger; Tchad; et Togo. NDLR). On ne voit donc pas comment un leader qui s’allie aussi facilement avec le RPG, aurait pu refuser d’assumer ce statut, s’il avait été placé dans les mêmes conditions que le leader de l’UFDG. Non, BB ne doit tout de même pas prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas !
    A l’inverse, je suis de ceux qui pensent comme lui, que l’indemnité mensuelle de 500 millions GNF qu’AC a associée habilement au statut est un véritable cadeau politique empoisonné, dans notre contexte sociopolitique et économique. Et je dirais même que CDD aurait pu trouver là de quoi afficher une retentissante preuve du peu de respect qu’éprouve notre président pour pour l’écrasante majorité des Guinéens qui tirent le Diable par la queue, depuis 2010 notamment. Mais de là à croire que c’est un BB, un Bah Ousmane, un SIDYA ou tous ces leaders gravitant autour de Sékoutouréya, qui auraient fait mieux qu’un CDD en la matière, il y a un « océan » que l’on peut difficilement envisager de franchir.

  3. Et CDD n’est perçois plus cette some depuis des saisons.. Car AC à tous bloquer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info