Accueil » Société » Moustapha Naité conscient de la galère des usagers de la route à Linsan : ‘’Nous n’avons pas les bras croisés’’

Moustapha Naité conscient de la galère des usagers de la route à Linsan : ‘’Nous n’avons pas les bras croisés’’

Plusieurs véhicules sont bloqués à Linsan où le seul point de passage au niveau de la déviation qui traverse le cours d’eau a été submergé par la montée des eaux. En l’état actuel, le ministre des travaux publics avoue qu’aucune action n’est possible, invitant les usagers à prendre leur mal en patience.

Selon Moustapha Naité, la circulation était normale sur la déviation jusqu’au 28 juillet dernier.  ‘’Avec la forte pluie abattue dans la région, le niveau de l’eau du fleuve Konkouré est monté et le point de passage a été submergé. Habituellement, c’est dans la troisième semaine du mois d’août que le niveau d’au monde considérablement à cet endroit’’, explique le ministre des travaux publics.

‘’Les calculs ont été faits pour qu’avant cette date critique, le nouveau pont de Linsan soit en circulation, au moins pour les véhicules légers.
Les camions gros-porteurs et les bus pouvaient continuer à passer sur la déviation’’, ajoute-t-il. Dans le contexte actuel, assure-t-il, pour ne pas créer davantage de désagréments, le ministre Naité admet que son département ne peut pas intervenir.

‘’Partout dans le monde où les intempéries surviennent, on demande aux usagers de ne pas circuler et d’attendre que le niveau de l’eau baisse. Mais en Guinée, on interprète cela dans tous les sens’’, indique-t-il en guise de réponse à ses détracteurs.

Tout en reconnaissant que Linsan est point essentiel du trafic routier, Moustapha Naité se défend en déclarant : ‘’Nous n’avons pas les bras croisés’’. Comme pour dire que ses services ont travaillé d’arrache-pied pour éviter aux usagers de la route leur calvaire d’aujourd’hui.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mais dans aucun autre pays du monde, qu’en Guinée de 2018, on ne reconduirait encore de jeunes ministres dont les seules performances ne furent visiblement que de piller les deniers publics en moins de 2 ans de fonctions, pour se faire construire d’insolentes demeures en marbre, en plein coeur du chic quartier Kipé entre autres (…)
    Quand on parle de gouvernance chaotique de notre pays, c’est d’imaginer par exemple, qu’un ministre chargé de mettre en place de plans de maintenance et/ou de rénovation, ne serait-ce que des ouvrages de franchissement (oh combien anormalement sollicités sur nos routes nationales !), soit encore là à narguer les usagers qui se plaindraient de l’incurie de son département notamment depuis l’effondrement d’une série de ponts, dont celui très symbolique de Linsan, sur la RN n°1 du pays.
    Il est vraiment temps que les Guinéens se réveillent et se préparent à confier enfin les destinées du pays à ceux d’entre nous qui s’avèrent être les plus dynamiques, les plus efficaces et les plus intègres (…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info