Accueil » Sport » Le daltonisme : le mondial russe a aussi fait des frustrés

Le daltonisme : le mondial russe a aussi fait des frustrés

Le monde entier s’apprêtait à savourer la coupe du monde 2018 avec le grand retour du Brésil de Neymar, le Portugal de Cristiano Ronaldo, la très probable revanche Argentine de Lionel Messi et sa bande, mais aussi et surtout la confirmation Allemande.

"

Il était donc, hors de question de louper ce mondial sur la terre natale de Lev Yachine, le seul gardien de but à avoir gagné le ballon (1963), d’Oleg Anatolyevich Salenko, seul joueur de l’histoire à avoir marqué cinq buts dans un même match de coupe du monde (contre le Cameroun en 1994), encore moins ce qui allait sans doute être le dernier mondial de l’emblématique capitaine de la Roja Andres Iniesta, l’artiste. Il était donc évident de s’attendre à une prestation étincelante, le beau jeu, le spectacle et une joie immense lors de cette 21e édition de la plus prestigieuse des compétitions sportives, ce qui fut d’ailleurs le cas. Sauf que beaucoup n’ont pas vu les choses ainsi.

Beaucoup de personnes sont victimes de trouble de vision, créant ainsi chez eux, une totale confusion de certaines couleurs. Il s’agit du daltonisme, un trouble de vision très souvent héréditaire qui touche 8% des hommes et 0,4% de femmes dans le monde selon certaines statistiques. Vous comprendrez facilement que nombre de supporters daltoniens affichent leur frustration durant certaines rencontres où ils avaient de problème de distinction des deux équipes sur la pelouse, comme ce fut le cas du match d’ouverture. En effet, le rouge des Russes et le vert Saoudien créaient une grande confusion chez les daltoniens qui n’ont pas hésité à pointer les organisateurs sur les couleurs des deux équipes, qui selon eux pouvaient être parsemés d’un motif ou d’un caractère facilitant l’identification des équipes sans grandes confusion.

Quelle solution pour y remédier ?

Il est clair qu’une bonne partie des fans du football accueilleront à bras ouvert les nouvelles dispositions prises pour réduire considérablement ce phénomène afin que tout le monde profite à chance égale, du spectacle proposé par les grandes compétitions. C’est ainsi que l’Association Anglaise de Soccer a noué une collaboration avec le site web du groupe Color Blind Awareness en vue d’obtenir gain de cause.

L’avis des acteurs est important sur le phénomène

Vue les risques de perte de revenu énorme que le phénomène pourrait engendrer, il y a de quoi à murir un programme de sensibilisation sur le daltonisme et cela à travers les acteurs du football. Ce qui rappelle indubitablement le cas du milieu de terrain Danois, qui affirmait juste après leur match de préparation pour le mondial, remporté par les siens contre le Mexique (2 – 0) le 9 juin dernier, Thomas Delaney faisait savoir : « Je souffre de daltonisme et pendant le Mexique-Danemark, j’ai eu du mal à distinguer la couleur des maillots. C’est difficile à décrire, c’est comme si les teintes étaient les mêmes. D’habitude, nous jouons avec des shorts différents, mais cette fois, les deux étaient similaires, blancs. Donc c’était plus difficile », a expliqué le joueur de 26 ans. D’autres ont fait des constats allant dans le même sens, en espérant bien sûr des mesures adéquates en vue des prochaines échéances.

Ainsi, il sera impératif que la FIFA, et toutes les institutions, association et autres clubs de football, aient le devoir de prendre en compte la satisfaction de ces nombreux daltoniens pour assurer et confirmer le caractère inclusif de ce sport.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info