Accueil » Société » Alpha Condé : ‘’Je ne suis responsable d’aucun crime en Guinée’’

Alpha Condé : ‘’Je ne suis responsable d’aucun crime en Guinée’’

A des journalistes de la presse français, Alpha Condé a déclaré que la justice guinéenne est indépendante, avant d’assurer qu’elle fera son travail dans les règles de l’art pour faire la lumière sur les tragiques événements du 28 septembre et autres.

"

Selon le chef de l’Etat, la particularité du massacre 28 septembre, ‘’c’est que des femmes ont été violées’’. Toutefois, tonne-t-il, ‘’je ne veux pas qu’on polarise la Guinée sur le [massacre du] 28 septembre’’

‘’Nous allons faire le procès. Mais ce ne sont des gens de l’extérieur qui doivent nous dire quand on doit le faire’’, indique le président de la République, qui assure que la justice est indépendante.

‘’En tant qu’exécutif, j’ai donné des moyens à la justice pour mener des enquêtes. C’est elle qui va décider quand tenir le procès. On n’acceptera aucune pression. On laisse la justice travailler tranquillement’’, peste le numéro un guinéen.

Une chose est claire, dit-il d’un ton ferme, ‘’je n’étais pas au pouvoir le 28 septembre 2009. Je ne suis responsable d’aucun crime [en Guinée]. J’étais opposant [au moment des faits]. Je n’ai aucune responsabilité’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. ’Nous allons faire le procès. Mais ce ne sont des gens de l’extérieur qui doivent nous dire quand on doit le faire’’, indique le président de la République, qui assure que la justice est indépendante.

    ‘’En tant qu’exécutif, j’ai donné des moyens à la justice pour mener des enquêtes. C’est elle qui va décider quand tenir le procès. On n’acceptera aucune pression. On laisse la justice travailler tranquillement’’, peste le numéro un guinéen.

    C’est tout le spectre de l’Etat voyou et de la gouvernance du déni de la vérité, avec leurs cortèges d’injustices sociopolitiques et économiques, qu’AC et son clan réservent aux Guinéens, qui transparaît à travers la contradiction flagrante entre ces deux affirmations du Mogho-Naaba de Conakry.
    Si la justice guinéenne était libre, on entendrait sûrement pas le PR se vanter de « lui avoir personnellement donné des moyens pour mener des enquêtes ».
    Cela crève les yeux, même à un enfant, que c’est un chef d’Etat guinéen acculé qui essaie ainsi de s’accrocher à tous les prétextes qu’il peut trouver, pour pouvoir tromper l’opinion nationale et internationale sur les tenants et aboutissants de ce dramatique dossier des massacres du 28 septembre 2009.
    Et j’ai personnellement la naïveté de croire que le mutisme politiquement (mal) calculé de « victimes de notoriété » comme CDD ou SIDYA, n’aura contribué, au mieux, qu’à ralentir voire compromettre la manifestation de la vérité sur l’échelle des responsabilités de ces atrocités d’un genre inédit dans toute l’histoire pourtant ô combien répressive du fonctionnement de l’Etat guinéen.

  2. et pourtant t’as ordonné tes sbires de tirer sur les militants de l’opposition en disant que tu prend la responsabilité. Tu pensais que 10 ans n’allait jamais finir ! Bientôt on portera plainte contre toi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info