Accueil » Société » Aboubacar Soumah répond au gouvernement : ‘’aucun salaire ne sera gelé’’

Aboubacar Soumah répond au gouvernement : ‘’aucun salaire ne sera gelé’’

Alors qu’une menace de gel de salaires plane sur les enseignants grévistes, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a appelé à la résistance. Aboubacar Soumah invite le personnel enseignant à continuer à bouder les salles de classe.

"

‘’Tous les enseignants titulaires sont à la maison. Restons à la maison jusqu’à l’obtention des 8 millions GNF. Que personne ne vienne à l’école. Aucun salaire ne sera gelé’’, a-t-il dit samedi en marge de l’assemblée générale du SLECG à Donka.

Au gouvernement, Aboubacar Soumah indique les grévistes agissent conformément à la loi. ‘’Nous sommes des fonctionnaires régis par la loi L028. Le salaire qu’on nous paie ne provient pas d’une société privée. C’est un salaire qui provient des recettes de ce pays. En aucun cas, on ne peut geler ce salaire parce que nous sommes en grève’’, a indiqué le syndicaliste à l’origine du mouvement de débrayage dans les établissements.

‘’La grève est garantie par la constitution. N’ayons pas peur du gel de salaire. Continuons à rester à la maison’’, a-t-il encore dit d’un ton dans une salle archi-comble, précisant au passage que ‘’tant qu’une proposition concrète n’est pas faite autour des 8 millions GNF, nous n’irons pas en classe’’.

‘’J’invite tous les enseignants à continuer à observer le mot d’ordre grève jusqu’à l’obtention de ce nous demandons. Si le gouvernement nous accorde dans la paix un montant consistant, on acceptera. Mais s’il nous attaque jusqu’à ce que ça dégénère les 8 millions GNF ne seront pas négociables’’, a prévenu le numéro 1 du SLECG.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

15 comments

  1. Ce mouvement ne récemment pas au droit de grève que j’ai étudié et lu dans les ouvrages, les codes et conventions internationales. Il faut sortir de l’obscurantisme et lire réellement les textes qui régissent le droit de grève. Le salaire est la contrepartie d’un travail fourni. C’est le caractère synallagmatique des relations de travail. Si rester à la maison pour des raisons de grève n’avait pas pour conséquence la retenue sur le salaire correspondant à cette période non travaillée, tout le monde allait passer toute sa vie à faire grève sans perdre son salaire. C’est bizarre que ces leaders syndicaux ne maîtrisent pas cette règle élémentaire du droit de grève. Vous risquez vraiment de mauvaises surprises sur vos bulletins de paie de ce mois.

    • chercher dabord a negocier avec eux le rete se reglera. letat a neglige cette situation jusque ce que ce quelle prenne une allure quon commence a qualifier comme comportement tendant a destabiliser le pouvoir en place. et pourtant xa pouvait etre regle puisque cest que letat qui est comptable de bilan devant le peuple. ne chercher pas a savoir si les syndicats savent ou ne savent pas, quand il ya une equation posee, chercher a ressoudre

      • Mon frère, c’est vrai que l’état au départ a eu tord de minimiser leur mouvement. Je suis également d’accord avec eux qu’ils ont droit à de meilleures conditions de vie. Mais c’est pas raisonnable de demander de passer d’un coup de 2 millions à 8 millions pour tout le monde sans même tenir compte des hiérarchies. C’est trop fantaisiste. Je rappelle qu’au regard des lois qui leur garantissent le droit de grève, l’Etat, a pleinement le droit de pratiquer des retenues sur leurs salaires correspondant à la période où ils étaient en grève. C’est l’une des conséquences de la grève.

        • bien sûr qu’il on raison attend tu rigoles tu sais combien de fois y’a l’argent dans pays ? Ne parlons même pas des 100millions que alpha à partager au conseil communaux

          • Il n’y a pas que les enseignants en Guinée. Les autres secteurs se lèveront après pour demander un salaire de base de 10 millions. Et nous qui ne sommes pas fonctionnaires de l’état comment on pourra bénéficier des biens communs? Je vois qu’il y a trop de passion. Si vous êtes enseignants vous avez aussi droit de changer de métier. Sinon, restez chez vous pour attendre un salaire sans travailler. Ils n’auront jamais ces 8 millions. C’est fantaisiste comme revendication…

  2. Ce putain de kaba n’évoque de lois que quand ça les arrange. C’est dommage que bah Mamadou soit parti sitôt. Avec lui des rétrogrades sauvages comme n’aurait jamais accéder au pouvoir.

    • J’ai senti l’odeur d’un militant étourdi de l’ufdg. On a ni la même éducation, ni le même rang social pour que je tombe si bas à votre niveau minable de vie qui vous plonge dans la haine et dans l’insolence. Bon week-end à vous Monsieur!

    • En plus je parle ici à mon nom pas la peine de m’etiqueter avec ‘les’. Je ne sais pas ce que la mort de Bah Mamadou est venue chercher ici. C’est bizarre…

    • Doura diallo soigne toi .nullard

    • Bah qu’est-ce que bah Mamadou allait fait pour empêcher le monsieur d’accéder au pouvoir, il est plus fort Que tout les policiers, et le sujet n’est pas à ce niveau، si tu es instruit ou tu es intellectuel le code de travail est clair là dessus ce n’est pas un homme qui payé, c’est la force de travail exercé par homme qui est payé, qui est toujours fini par le nombre des heures,

  3. La solution n’est pas se disputer. Il s’agit de négocier avec les enseignements .Ils ont le droit d’aller en grève car c’est la douceur qui peut guérir une telle plaie. On commence à étudier nos dirigeants. Quoi sert de garder l’argent contribuable pour se partager sans aiser la population. Dit à nos gouvernants de bien parler, personne ne peut intimider son prochain. Augmentation est possible

  4. C’est le travail qu’on paye et non le travailleur. Ailleurs les enseignants cotisent de l’argent avant d’aller en grève parce qu’ils savent que ce temps de grève n’est pas payé. Cette cotisation leurs serviraient de survie jusqu’en fin de grève. Alors ne marchons pas par la tête.

  5. Il n’y a pas que les enseignants en Guinée. Les autres secteurs se lèveront après pour demander un salaire de base de 10 millions. Et nous qui ne sommes pas fonctionnaires de l’état comment on pourra bénéficier des biens communs? Je vois qu’il y a trop de passion. Si vous êtes enseignants vous avez aussi droit de changer de métier. Sinon, restez chez vous pour attendre un salaire de 8 millions que vous n’aurez jamais . C’est fantaisiste comme revendication. Je maintiens mes propos que ça plaise ou pas, nos lois permettent à l’état de ne pas payer les enseignants grévistes pour la période non travaillée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info