Accueil » Société » Le Balai citoyen exige l’arrestation d’Elhadj Saikou Yaya Barry de la coordination Haali pular

Le Balai citoyen exige l’arrestation d’Elhadj Saikou Yaya Barry de la coordination Haali pular

Elhadj Saikou Yaya Barry (au milieu). Image d’archives

"

Dans une déclaration, le doyen d’Elhadj Saikou Yaya Barry de la coordination Haali pular dénonce sans réserve les ‘’dérives ethniques, ségrégationnistes, régionalistes, sectaires et haineuses, orchestrées et entretenues par le régime actuel’’.  Il prévient le pouvoir d’Alpha Condé que son organisation ne restera plus les bras croisés pour continuer à ‘’subir les agressions injustes et les exactions insupportables’’.

Sa sortie médiatique n’a pas laissé indifférent le Balai citoyen, organisation de la société civile dirigée par Sékou Koundouno. Dans un communiqué transmis à VisionGuinee, la structure exige l’arrestation du doyen d’Elhadj Saikou Yaya Barry. Nous vous livrons l’intégralité dudit communiqué…

Face aux menaces que représente le doyen Elhadj Saikou Yaya Barry, Président de la coordination nationale des Foulbhés et Haali Poular de Guinée pour l’unité nationale, la paix, le vivre ensemble ; suite à leur dernière déclaration jugée de propos dangereux, anticonstitutionnels, irresponsables et inacceptables dans une république et qui ne devrait laisser indiffèrent le procureur de la République.

Le Balai Citoyen exige son arrestation afin qu’il réponde de ces actes et la dissolution de toutes les coordinations régionales.

Dans la déclaration rendue publique le 18 novembre 2018 au nom des coordinations Foulbhés et Haali Poular signée par Elhadj Saikou Yaya Barry aux termes des points 1, 3, 4,5, 7, 8,12 et plus précisément le point 11 : ‘’Nous ne resterons plus les bras croisés pour continuer à subir des agressions injustes et les exactions insupportables. Nous nous défendrons vaille que vaille face aux bandits armés, drogués et hors la loi qui rentrent dans nos concessions’’.

Face à la situation qui prévaut actuellement en Guinée et malgré les injustices que subissent les citoyens de toutes les catégories sociales confondues, il serait beaucoup plus opportun d’appeler au calme et à la retenue dans l’esprit de préserver les acquis, que de présager à une vengeance ou une autodéfense face aux forces de l’ordre et de sécurité.

La Cellule Balai Citoyen, après analyse, condamne et estime que ces propos tenus par ce responsable de cette coordination vont en désaccord avec le rôle et la responsabilité qui revient aux coordinations d’inculquer la paix et la quiétude sociale.

Nous estimons, vu l’influence de cette coordination sur la communauté qu’elle représente et vu la passion qui anime les individus dans l’interprétation, que ces propos peuvent avoir des conséquences dangereuses si toutes fois ils sont pris en compte et suivis à la lettre par les personnes qui l’entendront. Il n’appartient aucunement à un groupe d’individus de se rendre justice dans un Etat car cela conduit à l’anarchie et au chaos. Nous devons accepter quel que soit la situation d’user de tous les moyens légaux et ne jamais succomber dans la violence sous le coup de l’émotion.

Dans ces moments critiques que traverse le pays, les personnes les plus écoutées au sein des communautés doivent en principe porter le flambeau de l’union, de la cohabitation, de l’entente et de la paix et non celui de la division et de l’ethnicisassions contraire à l’article 4 de notre constitution. Le tissu social étant déjà fragilisé, aucune opportunité saine ne réside dans la tenue et la vulgarisation de propos qui attisent d’avantage le feu dans la cité. Par conséquent le Balai Citoyen en appel au sens élevé de la responsabilité et invite les acteurs au calme et à la retenue.

Conakry, le 22 novembre 2018
Secrétariat Administratif

Ibrahima CAMARA

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Du n’importe quoi! va l’arrêter toi même.

    Au lieu d arrêter le dictateur Alpha Condé vous demandez d’arrêter celui qui dénonce

  2. balai citoyen 100 morts d une seule communauté . où tu es ? où est la constitution que tu parles ? cesse et soit un vrai balai et non comme un inconscient membre du gouvernement de guinee excepté gassama diaby

  3. Venez le prendre si vous etes des hommes.
    Pourquoi pas les Damaro Amadou, Conde Alpha, l’Imam de Kindia, Arafan Fofana, Conde Alhassane, Sow Bantama, Sankhon Malik qui ont eux STIGMATISENT et DIRIGENT la VIOLENCE contre les PEULHS.
    Elhadj Saikou Yaya lui n’a pas viser une ethnie ou inciter a la violence. Il dit que les Victimes de loubards ci haut mentionne, EN ONT ASSEZ ET DEJORMAIS ILS VONT RESISTER PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLE aux CHIENS qui rentrent dans leur domiciles.

  4. Le jour ou ils vons arêté elhaje mamoudou Camara et elhaje sekhouna soumah ils pourons arêté aussi elhaje saikou yaya. Si no sa sera de l’injustice

  5. Après cette sortie péremptoire et on ne peut plus insultante d’hier, la cellule Balai Citoyen (BC) se retrouve obligée de se rappeler (seulement) aujourd’hui, que des propos autrement plus haineux et ethnocentriques avaient été tenus récemment par le porte-parole de la Coordination de la Basse-Guinée (Elhadj Kabinet Camara, ndlr), qui accueillait le Kountigui Elhadj Sékhouna Soumah, en visite à Kindia.
    Et pour tâcher de rattraper le coup, la petite OSC que dirige le dénommé Sékou Koundouno, ne réclame plus que l’arrestation (rien de moins !) que du président de la Coordination Hâli-Pular (Elhadj Saïkou Yaya Barry, ndlr), mais également du porte-parole de la coordination précitée. Et demain, le BC devra également s’apercevoir que le « Kountigui » des Soussous de la Basse-Guinée, n’avait pas non plus réagi aux propos du coordinateur de leur Coordination (…)
    Autant dire que depuis que Sékou Koundouno et ses amis voient ce dernier, par exemple, tenir des propos contraires à tout l’esprit unitaire des lois guinéennes, c’est plutôt la communauté Hâli-Pular, dont ils mésestiment visiblement le sens naturel culturellement ancré à la retenue et à la raison tout court, que le BC surprennent par leur emportement médiatico-politique d’hier. Ils pouvaient en effet, comme leur cellule le fait depuis quelques temps, condamner les propos, voire porter plainte contre le sage, mais pas réclamer de manière aussi insolite et péremptoire, l’arrestation du représentant de la plus importante composante ethnique de la nation.
    Mais le mal est fait, et il sera difficile de ne pas y voir des masques qui tombent ainsi. Et l’on serait même tenté de dire que le projet de cette jeune et dynamique OSC guinéenne donnait trop à rêver, pour ne pas cacher un méchant loup politique quelque part…
    La question à se poser, c’est de savoir si le BC a même déjà réclamé la démission d’un ministre ou haut fonctionnaire de l’Etat RPGiste, malgré tous tous les assassinats ciblés et les exactions en tout genre auxquels on assiste dans notre pays, depuis avril 2018 notamment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info