Accueil » Libre opinion » Appel à faire tomber démocratiquement le gouvernement illégitime

Appel à faire tomber démocratiquement le gouvernement illégitime

Le gouvernement de Kassory Fofana ne mérite plus d’être l’interlocuteur de l’opposition et des syndicats. Voici quelques raisons de sa perte de légitimité.

Il n’a que la répression comme réponse à la demande politique et sociale. Il a admis son échec dans la gestion de l’ordre public et de la sécurité en faisant recours à une mesure exceptionnelle (la réquisition de l’armée). Il n’a pris aucune disposition concrète pour ouvrir des enquêtes sur les tueries par balles des manifestants et des cas de violation des domiciles privés.

Il traque, arrête et juge de façon expéditive des enseignants et militants comme on le faisait au régime d’apartheid en Afrique du Sud. Il a restreint des libertés collectives par des décisions contraires aux dispositions constitutionnelles. Il n’a enregistré que des contre-performances au regard de ses propres engagements auprès de la représentation nationale (discours de politique générale).

Quels sont les risques de maintenir ce gouvernement ? Une radicalisation de la lutte politique et syndicale. Une année blanche qui va compromettre davantage la crédibilité de l’ensemble du système éducatif et l’avenir de nos enfants.

La menace sur la quiétude sociale par l’usage de l’ethno-stratégie pour étouffer les revendications légitimes. La perte de la confiance des partenaires au développement (locaux et étrangers) qui entraine l’effondrement de l’économie et la montée de la pauvreté.

Soyons réalistes, responsables et ambitieux pour comprendre que s’il y a un échec, c’est parce que quelqu’un n’a pas fait ce qu’il devait faire quelque part. Donc, il nous est interdit de faire comme si de rien n’était au moment où notre pays traverse l’une des pires crises multidimensionnelles de son histoire.

Soyons une société exigeante qui sanctionne au lieu d’être dans la compromission à caractère subjectif (politique politicienne, ethnie, amitié etc.) C’est pourquoi, les forces du changement (opposition et société civile) doivent prendre des décisions responsables et courageuses pour arrêter l’hémorragie pendant qu’il est encore temps. Autrement, elles n’auront plus de raison d’être.

Aliou BAH

Président de l’organe provisoire de direction du MoDeL

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info