Accueil » Politique » Damaro Camara dénonce la faiblesse de l’Etat devant les coordinations régionales

Damaro Camara dénonce la faiblesse de l’Etat devant les coordinations régionales

En Guinée, il n’est pas rare de voir les coordinations régionales s’immiscer dans les affaires politiques allant jusqu’à donner des consignes de vote. Alors que des voix s’élèvent pour demander leur dissolution pure et simple, le député Amadou Damaro Camara, lui, pointe du doigt l’Etat.

“Le rôle accru des coordinations régionale jusqu’à s’immiscer dans la politique relève du faiblesse de l’Etat. Quand l’Etat est faible, les points d’ancrage dernière lesquels les uns et des autres essaient de se refugier sont les groupes d’éthiques”, a déclaré l’honorable Amadou Damaro Camara dans un entretien à VisionGuinee.

Selon lui, le rôle des coordinations doit se résumer uniquement à la sensibilisation et à la promotion de la paix dans notre pays. “Mais quand elles vont dans le sens de la division, tous les acteurs doivent condamner ces coordinations”, a-t-il poursuivi.

Le patron de la majorité parlementaire trouve inacceptable de dire qu’une communauté ne doit pas acheter des terres à certains endroits de la Guinée. De même, il juge inadmissible qu’une autre se déclare en position d’autodéfense contre un gouvernement.

“Tout ça n’est pas de nature à consolider la nation”, a ajouté l’élu du peuple, avant de lancer un appel à l’unité : “Il faut qu’on accepte de vivre ensemble et restaurer l’autorité de l’Etat. C’est la seule façon de régler nos problèmes”.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info
00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Pour une fois suis d’accord avec Damaro….

  2. La faiblesse de l’Etat vis à vis des coordinations de la Basse-Côte et surtout mandingue n’est effectivement pas prouver depuis le pouvoir de la transition de Sékouba Konaté notamment.
    N’a-t-on pas vu la coodination mandingue aller jusqu’à imposer ouvertement des nominations de leurs ressortissants au pouvoir RPGiste d’AC ?
    Evidemment que tout cela ne dérangeait visiblement pas le député Damaro, qui n’en a, en réalité, qu’après la coordination peule et hâli-pular, si ce n’est toute la communauté peule du reste (…) Il suffit d’en juger par les sous-entendus de son récent commentaire sur la nomination du nouveau ministre Taran Diallo.
    Mais il ne trompera même plus le trop concilient CFO, CDD, après que son appel à investir « l’axe de la démocratie » avec des armes de guerre ait été entendu 5/5 par le tandem AC-KASSORY.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info