Accueil » Politique » Echauffourées à Matoto : “Nous sommes venus installer notre maire Mamadouba Tos Camara”

Echauffourées à Matoto : “Nous sommes venus installer notre maire Mamadouba Tos Camara”

Des jeunes ont forcé le passage pour introduire dans les locaux de la commune de Matoto, ce mercredi 19 décembre. Surexcités et défiant les forces de sécurité, ils disent être déterminés à procéder à l’installation de Mamadouba Tos Camara au poste de maire de Matoto.

Mamadou Millimono, l’un des jeunes trouvés sur place, a déclaré à VisionGuinee que “le RPG a largement gagné dans la commune de Matoto”, avant d’évoquer une “cacophonie” qui a empêché la fin de la mise en place de l’ensemble du conseil communal.

“Y en a marre, il faut mettre fin à certaines situations”, lâche-t-il, ajoutant que “nous avons appris la décision du ministre de l’administration du territoire demandant la reprise de l’élection. C’est la décision de l’Etat. Mais nous en tant que parti politique, RPG Arc-en-ciel, nous savons que notre candidat Mamadouba Tos Camara a gagné”.

C’est pourquoi, ajoute-t-il, “nous sommes venus pour l’installer. Nous respectons la décision du gouvernement, mais nous réclamons notre victoire en installant notre candidat qui a remporté l’élection du maire”.

“On peut reprendre l’élection, mais pour le poste de maire qui est déjà acquis”, tranche-t-il, tout en estimant “la décision du gouvernement l’engage à travers Bouréma Condé. Ce n’est pas notre problème ça. Nous, nous sommes venus installer notre maire Mamadouba Tos Camara”.

Après des échauffourées, les forces de sécurité ont réussi à rétablir l’ordre en dispersant cette horde de jeunes.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bande de voyous comme vous savez bien que Bouréma Condé n a pas le culot d annuler les élections, le Rpg récidive en incitant leurs loubards d aller semer la pagaille à la mairie de matoto pour justifier la reprise des élections. Ça ne passera pas!

  2. L’on aurait également aimé savoir si les ordonnateurs des opérations de FDS ont fait procéder ne serait-ce qu’à une seule arrestation de ces activistes ou à un seul tir de gaz lacrymogène pour disperser leur mouvement…
    Car le comportement aussi vulgairement différencié des autorités RPGistes devient de plus en plus insupportable et dangereux pour la paix et la cohésion sociale du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info