Accueil » Politique » Sidya Touré contre tout glissement du calendrier électoral

Sidya Touré contre tout glissement du calendrier électoral

Alors que bon nombre d’observateurs perçoivent les signaux d’un glissement du calendrier électoral, l’ancien haut représentant du chef de l’Etat, Sidya Touré, a dit sa détermination à s’opposer à cette option.

Onze mois après les locales, les conseillers municipaux peinent à être installés. Le mandat des députés expire au premier trimestre de l’année 2019 pendant qu’aucune date pour la tenue des législatives n’a pas été fixée. Le second et dernier mandat d’Alpha Condé prendra fin en 2020.

Le leader de l’UFR dit à qui veut l’entendre que ‘’le mandat du président de la République est impératif, il se terminera en 2020 de manière très claire. Il n’y a pas de débats sur ça en Guinée’’.

‘’Si nous devons nous asseoir ici et rester pendant 2 ans sans qu’il n’y ait des élections législatives, ça veut dire que les guinéens n’ont plus envie de se battre. Pour nous, il n’y aura pas de télescopage’’, indique l’ancien Premier ministre.

‘’Le mandat du président est impératif, il est de 5 ans. On ne peut pas faire un glissement du calendrier. Parce que nous ne sommes pas au Congo’’, coupe court Sidya Touré.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. sydia toure vous pouvvez succeder au president alpha conde en 2020 a condition que tu signe alliance avec la mouvance presidentielle. le fouta ne vvotera que pour cellou dalein diallo , donc mr sydia toure , si reellement vous voulez devenir president en guinee , aprochez vous du rpg pour que la base guine , la haute guinee et la guinee forestiere votent pour vous en 2020. la moyenne guinee a deja son candidat

  2. C’est pourtant à ces sordides calculs que se livrent clairement AC et son entourage, dont on sait bien que le fond de commerce politico-idéologique est « incompatible » avec le respect des lois et institutions guinéennes.
    C’est donc bien vu de la part de SIDYA. Car il vaut mieux prévenir que guérir, comme l’on dit.
    Du côté de l’OR, CDD et ses collègues feraient également mieux de commencer à se pencher attentivement sur cette problématique du respect des échéances électorales. La stratégie d’AC consistant à provoquer incendie après incendie pour faire diversion, ne devrait plus tromper grand monde en 2019 et 2020. Des dossiers tels que la purge du fichier électoral corrompu et le putsch orchestré contre le président de la CC, Kèlèfa Sall, ne doivent faire l’objet d’aucun compromis, sous peine de donner un blanc-seing au tandem AC-KASSORY. Was-Salam !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info