Accueil » Politique » Kiridi Bangoura sur la réforme constitutionnelle : ‘’Ni Dalein, ni le président ne peut décider à la place du peuple’’

Kiridi Bangoura sur la réforme constitutionnelle : ‘’Ni Dalein, ni le président ne peut décider à la place du peuple’’

Le président Alpha Condé veut-il se présenter ou pas pour un troisième mandat ? La question a été posée par la journaliste Carine Frenk de RFI à Kiridi Bangoura, ministre secrétaire général de la présidence et porte-parole du président de la République.

‘’Le président a à faire. Il est dans le concret, auprès des populations pour réaliser le projet de développement national. C’est ce qui le préoccupe énormément. Il  a assez à faire. Le mandat est totalement ouvert pour lui. Je ne sais pas pourquoi basculer dans une discussion artificielle concernant le président de la République’’, répond le ministre Kiridi Bangoura.

Il trouve curieux le débat sur un troisième mandat en lieu et place de questions essentielles. ‘’C’est curieux qu’en 2019, au lieu de s’occuper des législatives et du développement, nous sommes en train de discuter d’un plan qui n’existe pas pour l’instant. Le président est à la tâche pour faire avancer notre pays’’, assure le secrétaire général de la présidence de la République.

A la question de savoir pourquoi Alpha Condé peine à se prononcer clairement sur la question d’un troisième mandat, son porte-parole répond : ‘’La constitution ne prévoit nullement que le président puisse répondre à cette question à cette date. Il y a une mission qui lui est confiée. Pour le moment, il estime qu’il doit mettre toute son énergie dans l’accomplissement de cette mission’’.

En ce qui concerne le débat sur la modification de la constitution, Kiridi Bangoura affirme que ‘’le souverain premier, c’est le peuple. Si le peuple décidé un jour qu’il y ait une nouvelle République, on en parlera. Ni Elhadj Cellou Dalein Diallo, ni le président de la République ne peut décider à la place du peuple Guinée’’.

En attendant, réitère-t-il, ‘’nous sommes tous derrière le président de la République sur le chantier, du développement, de la démocratie et de l’unité nationale’’. A ses yeux, le plus important, ‘’pour éviter le pire, c’est de continuer à jouir des devoirs que l’Etat de droit nous impose. La CENI est en place. Il faut que nous nous engagions tous à ce qu’elle nous propose un chronogramme électoral. Il y a du travail concret à faire pour préparer les élections législatives à venir’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Soyez explicite dans vos narrations, à chaque occasion où la question de troisième mandat est posée vous tournez toujours au tour du pot. Quel peuple dont parlez-vous? Le peuple de Guinée a déjà choisi sa constitution avant même votre arrivée au pouvoir laquelle a d’ailleurs contribué à votre élection et réélection en passant par votre victoire aux législatives. Si vous parlez de peuple, c’est comme si les lois de la constitution ont été definies artificiellement. Retenez qu’en 2020 vous partirez si vous voulez par la grande porte au contraire vous sortirez par la petite porte vaille que vaille parce que le peuple dont vous faites allusion n’accepterait jamais le tripatouillage de sa constitution à profit d’un clan minoritaire. Un gouvernement qui travaille honnêtement pour son peuple doit respecter ce que dit ce peuple .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info