Accueil » Libre opinion » Guinée : parodie de démocratie

Guinée : parodie de démocratie

L’organisation des élections en Guinée finit toujours par exposer les gravissimes machinations politiques qui gangrènent le pays depuis l’instauration du multipartisme.

Dans ce pays, la démocratie est vidée de toute son essence. Tous les éléments indispensables à sa pratique objective et efficace sont foules aux pieds.

Le respect et l’application des lois qui régissent la société ; la transparence et la crédibilité qui doivent conditionner les scrutins pour la manifestation du véritable choix des électeurs ; la séparation et l’indépendance effectives des différentes branches du gouvernement ; la gestion saine et vertueuse des affaires de la nation au bénéfice de tous.

En effet, la réalité démontre la particularité malsaine d’une situation qui ne profite qu’aux aventuriers politiques de tous bords. Des hommes et des femmes prêts à bondir sur toute occasion propice pour satisfaire leurs appétits voraces pour des nominations, des titres et des pouvoirs à n’importe quel prix.

Le vote souverain des citoyens n’a plus d’importance, car le résultat des urnes est bafoué et remis en cause par l’Etat même, pourtant garant de la démocratie et de la justice. La classe politique guinéenne dans son ensemble (mouvance, opposition) est la cause principale de toute cette confusion entretenue à dessein.

Nous ne cesserons de paraphraser feu Jean Marie Doré en disant que « la classe politique guinéenne est la plus bête d’Afrique, car toujours réclamant une chose en même temps que son contraire ». Aujourd’hui, malgré l’expiration du mandat de l’assemblee nationale, les deputes de l’opposition et de la mouvance continuent d’y sieger et de profiter de tous les avantages sur le dos du pauvre contribuable.

Dans cet etrange dilemme, aucun analyste, aucun politologue ou sociologue ne peut fournir d’explications sur le caractere ambigu des formations politiques. L’installation des conseils communaux a été une preuve irrefutable d’usurpation de la volonte populaire via des marchandages politiques honteux.

Ici, le phénomène de transhumance politique, d’alliances de circumstance, d’accords sournois, de trahison est devenu un fonds de commerce pour les beaux parleurs aux convictions steriles. Il est aussi un chemin pour les demagogues à la recherche d’un point de chute favorable. Tout le monde masque ses réelles ambitions et intentions et continue de vendre des illusions au peuple désemparé de Guinée au nom de la democratie. Quelle parodie !

Almamy Kemo

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. BIEN DIS MONSIEUR…C EST UN PAYS DE MALBORO TOUT COURT….ON CONTINUE A VENDRE DU MENSONGE AU PEUPLE ET CELUI CI ACCEPTE TOUT MÊME L INACCEPTABLE…PAUVRE DE NOUS….LA SOIF DE CHANGEMENT DONT DESIRAIT LE PEUPLE EN 2010 SEST EXACERBER…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info