Accueil » Libre opinion » Quand la politique devient un terreau fertile à la démagogie, à la bouffonnerie et au narcissisme aveugle

Quand la politique devient un terreau fertile à la démagogie, à la bouffonnerie et au narcissisme aveugle

Depuis belle lurette, les bras de fer restent tendus, tout comme les échanges et les invectives se durcissent entre les principaux acteurs des partis politiques en Guinée, pour masquer leurs incompétences à répondre aux besoins du peuple.

Il est pratiquement rare d’entendre des discours et des propositions axes sur les sujets préoccupants la vie des populations. Les interventions de part et d’autre se focalisent le plus souvent sur des attaques verbales ciblées, pour montrer à l’adversaire d’en face la prétention d’être fort dans l’arène politique; car le résultat des urnes n’est plus le critère qui détermine le poids électoral sur le terrain.

 

Défiances, provocations, dénonciations, insultes et ripostes sont les scenarii utilisés pour offrir aux citoyens un désolant spectacle de traumatisme sociétal. La politisation outrancière, au caractère hautement communautariste du débat national, a ouvert la voie aux provocateurs, aux faiseurs de buzz et aux friands du sensationnalisme au détriment de l’idéal commun.

 

Désormais, nous assistons à une comédie de dupes dont les vedettes ont le vent en poupe. Des caisses de résonnance qui animent la ‘’fête au village’’, apparaissent de tous les côtés pour embrouiller le peuple avec leur tintamarre.

 

Il faut avouer que la situation politique du pays, en manque d’inspiration, de fraicheur d’idées et visions, est devenue un terreau fertile à la démagogie, au narcissisme aveugle, à l’aventurisme et à l’étalage de toutes sortes de sales bouffonneries. Cet état de fait prive les guinéens d’une lecture objective et dépassionnée sur les intentions et actions diaboliques des manipulateurs. Il étouffe aussi toute émergence ou implication citoyenne non biaisée face aux enjeux qui handicapent l’essor national.

Les acteurs politiques; de contradictions en contradictions, ne font que montrer leurs limites quant à leurs capacités à être à la hauteur des attentes du peuple. Le jeu auquel ils s’adonnent s’apparente à une divagation indescriptible et à un manque criard de solutions et de repères face au chaos.

Quelle ironie d’ailleurs de cautionner le renouvellement de la composition des membres de la CENI, tout en faisant semblant d’ignorer royalement l’expiration du mandat des députés au parlement ! D’un côté, ils dénoncent une tentative de 3eme mandat pour l’actuel président, mais de l’autre, ils s’accommodent parfaitement a la prorogation par celui-ci, de leur propre mandature [sic]. Malgré leurs appartenances à des camps politiques techniquement et idéologiquement aux antipodes; Ils s’associent quand leurs intérêts égoïstes conviennent pour se partager le ‘’butin électoral’’, quitte à sacrifier la confiance placée en eux de leurs propres militants.

Dans ce tohu-bohu pervers, la nécessite d’une profonde et radicale recomposition politique est impérative à l’orée de la cruciale présidentielle de 2020. Cette fois encore, La Guinée sera face à une offre de l’histoire, face à un choix de conscience, face à un rendez-vous avec son destin. Saura- t-elle s’en sortir gagnante? Saisira-t- elle l’opportunité de mettre fin au cercle vicieux? That’s the question !

Almamy Kemo

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info