Accueil » Libre opinion » Aboubacar Sylla, une vraie école de compétences et d’intégrité au service de la Guinée (opinion)

Aboubacar Sylla, une vraie école de compétences et d’intégrité au service de la Guinée (opinion)

Le Ministre d’État, Ministre des Transports, Aboubacar Sylla, a conféré le lundi, 18 février 2019, à l’occasion d’une conférence de presse, avec les médias nationaux et internationaux, autour du bilan et des perspectives du secteur des transports.

Pendant plus de deux heures d’horloge, Le Ministre d’État a, au cours d’un exposé préliminaire des plus pédagogiques, égrené une à une, les différentes composantes de l’inventaire de l’ensemble des réalisations de son département depuis 2011 avant de partager, dans un ‘’débat sans tabou’’ sa vision sur la mobilité des personnes et des biens.

Même si, globalement présenté, pour toute la décennie courante, le speech du Ministre d’État sur le bilan du secteur des transports a laissé transparaître, en filigrane, l’ère qui convient d’appeler aujourd’hui  et, à juste titre, les ‘’huit glorieux mois’’ lesquels, correspondent exactement à la durée de son office à la tête de ce département.

Ce récapitulatif  dit des ‘’huit glorieux mois’’ se dénombre en des actions et des décisions fortes qui touchent profondément la réglementation, les infrastructures et les moyens de transports. De manière aisée, on peut y repérer, l’adoption de quatre textes, instruments majeurs dans la régulation des transports. Il s’agit bien des Codes de la route, maritime, de l’aviation civile et ferroviaire.

Ces textes offrent aujourd’hui, une meilleure réglementation de ces secteurs en intégrant toutes les données conformément aux standards internationaux en la matière. Il y a également la reprise du trafic ferroviaire de passagers avec la relance de du train Conakry Express et l’amélioration des  conditions de vie et de travail de son personnel exploitant, la mise en circulation de 50 bus pour le transport urbain de Conakry, la reprise de la diffusion régulière des bulletins de la météo après dix ans d’interruption, le renforcement de la signalisation routière avec la distribution dans toutes les communes de la capitale de plus de 1.000 panneaux de signalisation routière,  des campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière et ferroviaire et… j’en passe.

Mais qui eut cru, au départ, que tout cela serait possible et surtout en seulement huit mois ? Et avec quelles ressources ? Il y a absolument aucun  doute, même le plus optimiste d’entre nous y aurait sûrement manifesté son ‘’incrédulité’’ à cet égard, en juin dernier.

Par cette comptabilité quitus et dans cet environnement de médiocrité ambiante qui caractérise la vie publique, Aboubacar Sylla nous interprète clairement, si besoin en était,  tout son sens de l’État, sa conception de la responsabilité publique et son patriotisme.

Pourtant, le Ministre des Transports, pour parvenir à ce résultat, n’aura point inventé la roue, il n’aura pas non plus disposé d’une ‘’super-lampe d’Aladin’’, son précieux ‘’sésame’’ c’est l’efficacité, l’intégrité et la proactivité. ‘’Moi je suis, à la base, un manager. Je me suis un peu égaré en politique’’, aime-t-il à se définir à ses proches.

Même présenté sous de meilleurs auspices, ce bilan, le Ministre d’État n’est pas du genre à se contenter du peu et surtout lorsqu’il s’agit de son pays. Il n’attend point dormir sous ses lauriers dans les jours et mois à venir, pour éviter  d’interrompre la cadence des ambitieuses réformes engagées, ‘’les prochains mois et années sont porteurs de bonnes nouvelles pour le secteur des transports’’, annonce-t-il.

Sa vision procède de la modernisation et du développement des infrastructures et des moyens de transports ainsi que la sécurité de leurs différents usagers. Les bateaux bus transporteront des passagers  à Conakry, en fin d’année,  le train ‘’Dubreka express’’ concurrencera ‘’Conakry express’’ avec une multiplication de la desserte du second, des aéroports régionaux et le développement de l’Aéroport de Conakry permettront l’avènement de Guinea Airlines, la construction des 42 premiers kilomètres du chemin de fer Conakry-Niger désenclavera le port sec de Kagbélen.

Par cet autre grandissime succès aux Transports,  digne des prouesses d’Hercule, Aboubacar Sylla récidive, une nouvelle fois, dans ses actions et ses réussites dans la vie publique. En plus de son brillant passage au Ministère de l’Information en 2006 avec la mise en service de la RTG-Koloma en trois mois, alors qu’elle était classée par les ministres successifs comme un ‘’éléphant blanc’’, la relance du quotidien national Horoya, premier journal guinéen, en volume de tirage, la signature des agréments de radios privées et conventions d’établissement de stations internationales comme la RFI…lesquelles s’ajoutent sur sa brillante couverture, partout sur le territoire national en 2010, de la présidentielle de tous les enjeux. C’est sans équivoque, aucune, un lourd palmarès de génie qu’est en train de réussir Aboubacar Sylla, le ‘’ministre des résultats’’.

Il n’y a plus de doute possible maintenant, il est de ceux qui tirent, notre grand pays, vers le haut. Et dans un contexte national de crise morale et de patriotisme dans l’administration publique ainsi que ses effets pervers sur la qualité de vie des populations et le développement national, l’action du ministre d’État,  se présente comme une sorte d’oasis dans le désert. Et tant mieux, si elle inspire la génération montante, n’est-ce pas là, l’espérance d’un meilleur devenir. En tout cas, récemment, des jeunes de Conakry épris de son héritage l’ont élu ‘’le réformateur’’.

Au moins, une chose est sûre, le champion de l’UFC avait averti l’opinion d’en arriver-là, d’aboutir à ce résultat de parcours, lors de sa prise de service, le 31 mai dernier. Lui qui en livrant sa conception de la fonction ministérielle, annonçait les couleurs : ‘’Pour nous autres, être ministre, c’est être au service des populations. La fonction ministérielle, pour nous est un sacerdoce’’.  Aux plus sceptiques de sa vision de notre société et à tous ses détracteurs, cette réussite est votre réponse.

Incontestablement, Aboubacar Sylla nous livre, de par son talent oratoire et ses compétences prouvées, et à tout égard, qu’il est assurément une école, et une vraie,  de compétences et d’intégrité au service de la patrie et celui qui réussit tout, dans le public comme dans le privé, avec pour crédo : ‘’Servir la Guinée et les guinéens’’. Une véritable source d’inspiration pour la nouvelle génération. Les guinéens ont, réellement, de quoi être fiers de lui et de le lui signifier aujourd’hui et demain.

Bangaly KEITA  

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Je valide ce temoignage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info