Accueil » Libre opinion » Oui à une proposition de révision constitutionnelle…

Oui à une proposition de révision constitutionnelle…

Si l’objectif était d’améliorer la gouvernance politique de ce pays, le président pouvait le faire avec cette constitution et simplement à travers l’Assemblée nationale pour modifier les articles concernés. Légalement, cette constitution peut être révisée sous réserve des exceptions citées dans l’article 154.

"

Article 154 : La forme républicaine de l’État, le principe de la laïcité, le principe de l’unicité de l’État, le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, le pluralisme politique et syndical, le nombre et la durée des mandats du président de la République  ne peuvent faire l’objet d’une révision.

Donc, si son intention était vraiment d’améliorer la constitution et la gouvernance de ce pays dans le respect de la loi, Alpha Condé n’avait qu’à organiser les élections législatives pour élire la nouvelle Assemblée. Avec cette nouvelle Assemblée, il pourrait ensuite soumettre son projet de révision constitutionnelle. La réduction du nombre des institutions, l’élimination du poste de premier ministre, l’addition d’un poste de vice-président, etc. Tout ceci est possible à travers un projet de révision soumis à l’Assemblée nationale.

En passant par l’Assemblée, on pourrait ainsi éviter toutes ces dépenses inutiles liées à l’organisation d’un référendum. Cela nous permettra aussi d’enraciner la culture de la démocratie et celle du respect de la Loi. Cela nous éviterait aussi d’avoir une constitution taillée sur mesure et permettra de mettre fin aux cycles d’adoption de nouvelles constitutions dans le seul but de satisfaire le désir insatiable de certains hommes à mourir au pouvoir.

Malheureusement, nous savons tous que l’objectif réellement visé n’est pas l’amélioration de notre constitution, mais c’est pour permettre au président de briguer un autre mandat. Cependant, vu que cela n’est absolument pas possible avec cette constitution, Alpha Condé veut soumettre une nouvelle constitution à un référendum. Il veut ainsi fouler au sol tous les sacrifices consentis par ce peuple martyr et insulter la mémoire de tous ceux qui ont fait le sacrifice ultime en donnant de leur vie pour qu’on obtienne cette constitution. Pourtant, c’est cette constitution qui a permis son arrivée au pouvoir à travers l’organisation des élections présidentielles de 2010. Il a juré par au moins deux fois de la respecter et de la faire respecter.

Alpha Condé n’est pas destiné à rester au pouvoir éternellement et on ne peut pas tailler une constitution sur sa mesure. En le faisant, on permettra ainsi à tout autre dirigeant qui viendra après lui de se tailler aussi une constitution à son plaisir. Nous ne devrons pas nous laisser tomber dans ce piège qui consiste à nous faire croire que ce n’est pas simplement dans le but de briguer un autre mandat mais pour améliorer la constitution. Si tel était le cas, Alpha Condé n’avait qu’à se soumettre aux dispositions des articles 152 et 154.

Si le président s’entête et persiste dans ce projet destructeur, les groupes parlementaires de l’opposition devraient entreprendre des actions à l’Assemblée Nationale qui à défaut de freiner l’élan de référendum devraient permettre d’exposer au peuple les ennemis de la République.

L’opposition pourrait par exemple anticiper le référendum en soumettant à l’Assemblée Nationale leur propre proposition de révision constitutionnelle. Cette proposition de révision devrait incorporer toutes les révisions contenues dans le projet constitutionnel du président Alpha Condé à l’exception de celles qui violent l’article 154 de notre Constitution. Ceci obligerait le président de l’Assemblée nationale ainsi que les députés de la mouvance à prendre position contre des initiatives à l’Assemblée qu’ils seraient pourtant entrain de défendre à travers le référendum. L’opposition pourrait aussi soumettre une proposition de loi  qui interdirait tout référendum ayant pour but de remplacer la constitution dans son entièreté.

Ces actions pourraient permettre au moins à l’opposition d’exposer l’hypocrisie de certains députés de la mouvance et de détruire l’argument fallacieux selon lequel l’objectif visé serait d’améliorer la constitution.

Abdoulaye BARRY
ajbarry@live.com
Portland, OR USA

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C’est ce genre d’intellos qui perturbent le pays à distance:USA.
    Vient vivre la réalité au quotidien en Guinée et,tu changeras rapidement d’avis de perturber la Constitution Guinéenne.
    Quelle révision et vient corriger les virgules:confusionniste.Il suffit tout simplement de respecter les lois et les règlements de la république en Guinée.Point barre.

    • Apparement DD kawou tu ne comprends vraiment pas français. Si tu veux il peut t’envoyer la version anglaise de son argumentation.
      Il faut apprendre à réfléchir à deux fois avant de répondre bêtement si je pu me permettre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info