Accueil » Société » La société civile s’implique dans le suivi de la mise en œuvre des politiques sanitaires en Guinée

La société civile s’implique dans le suivi de la mise en œuvre des politiques sanitaires en Guinée

La coalition des  femmes leaders de Guinée (COFEL) a organisé ce vendredi 10 mai un atelier de validation  du rapport de cartographie de l’implication des acteurs de la société civile dans l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des politiques sanitaires publiques en Guinée, et de la mise en place de la plateforme Démocratie sanitaire et implication citoyenne (DeS-Ici).

L’objectif  de ce projet est de contribuer à l’amélioration des performances des systèmes de santé par un renforcement de l’efficacité des contributions des acteurs de la société civile  et communautaire dans le secteur  de la santé.

Selon la vice-présidente de la COFEL, ‘’depuis 2002, la Guinée bénéficie des financements du fond mondial de lutte contre le VIH, le paludisme et la tuberculose pour la lutte contre les 3 maladies  et le renforcement du système de la santé. Cette situation est due à l’inadéquation et la défaillance des politiques publiques en matière de santé avec les réalités du terrain’’.

‘’Ce rapport permettra à tous les acteurs de connaitre les opportunités qui s’offrent  à la société civile guinéenne pour le suivi des politiques publiques et les défis qu’elle doit surmonter pour jouer son rôle de veille pour le bien-être de nos chères populations’’, ajoute Fatoumata Binta Sow.

Ce projet financé par le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) a pour but de renforcer la collaboration entre la société civile et les autorités afin d’améliorer la santé des populations à la base.

Le directeur exécutif régional du RAME, Simon Kaboré, souhaite que ‘’ce processus soit assez rassembleur au niveau de la société civile et des autorités sanitaires pour qu’ensemble, nous puissions arriver à relever les défis en matière de santé’’,

La présidente du comité de l’observatoire citoyen pour l’accès au service de santé exhorte le RAME à ne ménager aucun effort pour accompagner davantage la Guinée. ‘’Nous souhaitons que le RAME accompagne la Guinée pour une meilleure implication de la société civile guinéenne dans la lutte contre la maladie, mais aussi le renforcement du système de santé’’, sollicite Dr Fatoumata Binta Bah.

Pour Boubacar Sylla de la société civile, la plateforme Démocratie sanitaire et implication citoyenne aura pour mission de faire le suivi des politiques sanitaires dans notre pays. ‘’Si nous voulons avoir une santé universelle, il faut que le gouvernement prenne au moins 90% des charges pour les patients guinéens. La société civile va pousser l’Etat à assumer sa responsabilité dans le cadre de la santé de ses citoyens’’, rassure ce participant.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info