Accueil » Politique » ‘’Sans un fichier consensuel, il n’y aura ni élections législatives, ni présidentielle’’, prévient l’UFDG 

‘’Sans un fichier consensuel, il n’y aura ni élections législatives, ni présidentielle’’, prévient l’UFDG 

Le vice-président de l’UFDG chargé des affaires politiques, Aliou Condé, affirme que la Commission électorale nationale indépendante ne compte pas appliquer à la lettre les recommandations faites par les experts qui ont audité le fichier électoral.

‘’Tout ne se passe pas comme prévu. La CENI a fait un programme et invité les parties prenantes au processus électoral. Elle devait travailler sur le chronogramme et adopter la méthodologie de mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier. Mais c’est à ce niveau que ça achoppe, il fallait s’y attendre’’, estime le vice-président de l’UFDG.

Selon M. Condé, ‘’on comprend aisément que le pouvoir ne veut pas accepter de remettre en cause le fichier électoral. Pourtant, les experts disent qu’il y a suffisamment de doublons qu’on ne peut pas détecter ainsi que des personnes qui n’ont pas d’empreintes digitales ou de données Alpha numérique’’.

Il exige l’application intégrale des recommandations faites par les experts. ‘’Nous n’accepterons pas que les recommandations des auditeurs ne soient pas appliquées à la lettre. Toute autre tentative de violer ces recommandations seront combattus’’, prévient-il.

‘’Nous devons nous tenir prêts à défendre la révision du fichier électoral. Car, sans un fichier consensuel, il n’y aura ni élections législatives, ni présidentielle. Ceux qui auront empêché cela, qu’ils préparent leurs bagages, le peuple de Guinée est prêt à les mettre dehors”, assure Aliou Condé.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Le pays a besoin de stabilité. Et vous les politiques pour satisfaire votre soif de pouvoir, vous êtes prêts à semer la pagaille qui est synonyme de pertes en vie humaine, de destructions de bien, de retards économiques, de pauvreté.
    Quelque soit les problèmes vous devez avoir un esprit républicain. Et cela sous-entend le respect des lois et des institutions. La marche vers la démocratie n’est pas un chemin facile mais elle ne doit pas se faire par la menace de la paix sociale.
    Vous aimez tous parler au nom du peuple mais vous participer directement et indirectement à son appauvrissement. Vous êtes acteurs de ce que vous dénoncer.
    Vivement une nouvelle classe politique car celle d’aujourd’hui a échouée. C’est fort regrettable.
    Mon message à vous politiques, une fois à l’assemblée, à la CENI et autres battez vous à l’intérieur pour faire avancer les choses, le pays. Mouillez les chemises à l’oeuvre. Ne prenez pas le peuple en otage pour des querelles relevant de vos petits calculs machiaveliques.

    • Merci mon cher que ce beau message soit compris par les affamés du pouvoir

    • Pour la Paix sociale en Guinée,ça prend une Élection consensuelle,libre et transparente.Si non,le pays devient Ingouvernable.
      Par conséquent,il faut respecter les recommandations de l’Audit du Fichier Électoral en Guinée et les Appliquer à la lettre.

      En Guinée,on a pris l’habitude de compliquer les choses simples pour son intérêt personnel et égoïste. Il faut mettre fin à cela,pour avancer sur tous les plans socio-économique.

  2. À LUFDG rester sans allez aux élections c’est du pain benis pour mon champion Alpha Condé !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info