Accueil » Politique » Fodé Oussou Fofana : ‘’trop, c’est trop ! Le temps de l’intimidation est dépassé’’

Fodé Oussou Fofana : ‘’trop, c’est trop ! Le temps de l’intimidation est dépassé’’

Le vice-président de l’UFDG est au cœur d’une polémique. Fodé Oussou Fofana, qui a appelé à la mobilisation des militants et sympathisants de son parti ce lundi à la cour d’appel de Conakry, a demandé aux partisans de Cellou Dalein Diallo de considérer qu’ils font du djihad.

Face au tollé que son discours a suscité, le patron des libéraux démocrates a cru devoir apporter des éléments de clarification.

Assurant qu’il est dans l’obligation morale de défendre la constitution, l’honorable Fofana dit être au regret de ‘’constater que mes propos tenus lors de la dernière assemblée générale de l’UFDG ont fait l’objet des plusieurs interprétations dans l’unique but de détourner l’opinion du sens de mon combat politique actuel qui est centré essentiellement sur la défense de notre constitution’’.

En effet, indique-t-il dans un communiqué, ‘’c’est au moment où ceux qui aspirent à la préservation de nos acquis démocratiques se mobilisent activement pour barrer la route aux despotes qui veulent maintenir notre pays dans un système mafieux à tout prix, que nous assistons aux agissements des forces rétrogrades qui n’ont aucun respect pour le peuple’’.

Fodé Oussou Fofana se demande ‘’comment peut-on utiliser les maigres ressources du pays pour faire la promotion d’une présidence à vie d’un régime qui a montré ses limites à répondre aux attentes de ses citoyens ?’’

Au même moment, précise-t-il, ‘’les services vitaux d’une nation, à savoir : l’eau, l’électricité, la santé, l’éducation, les routes, la sécurité et la justice, etc. pour ne citer que ceux-ci ne sont pas assumés convenablement pas par ceux qui dirigent notre pays depuis 9 ans, alors que les ressources du pays sont pillées par ceux qui ont pris l’Etat en otage pour maintenir le peuple sous la domination’’.

Pour le parlementaire, ‘’juger et condamner arbitrairement des citoyens patriotes qui manifestent pour protester contre un coup d’état civil ne sauraient être acceptable. Tel est le sens de mon combat. Nous ne détournerons pas de ce noble combat quel que soit le prix à payer. Cela doit être compris par toutes et tous’’.

‘’J’assume ce combat et l’assumerai. Le vaillant peuple de Guinée à l’instar des citoyens algériens et soudanais saura défendre sa constitution’’, assure-t-il, avant de conclure que ‘’Nous disons que trop, c’est trop. Le temps de l’intimidation est dépassé. Le peuple opprimé s’est réveillé.  La peur doit changer de camp’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info