Accueil » Politique » Siguiri : le RPG déclare avoir mobilisé ‘’500.000 militants dans les rues pour réclamer une nouvelle constitution’’

Siguiri : le RPG déclare avoir mobilisé ‘’500.000 militants dans les rues pour réclamer une nouvelle constitution’’

De nombreux militants et sympathisants du RPG Arc-en-ciel se sont donné rendez-vous à Siguiri pour célébrer le 28e anniversaire du retour triomphal du président Alpha Condé en Guinée après des décennies en France.

L’ancien ministre des transports, Elhadj Tidiane Traoré a salué la mobilisation massive des militants pour conférer à l’événement un éclat particulier.

‘’C’est l’anniversaire du retour du professeur Alpha Condé en Guinée le 17 mai 1991. Nous fêtons cet anniversaire en différé à Siguiri’’, a dit le conseiller à la présidence de la République au micro de la RTG.

Selon ce proche collaborateur du président Alpha Condé, ‘’les 25 sections du RPG à l’intérieur ont mis dans les rues plus de 500.000 militants pour marcher et réclamer une nouvelle constitution’’.

Elhadj Tidiane Traoré déclare que ‘’la constitution qui est là a été faite en commun faite en commun accord avec tous les leaders sous la transition. Il faut la remplacer par une nouvelle’’.

A Siguiri, selon un autre responsable de la RTG approché par nos confrères, ‘’tout le monde est prêt à accompagner le professeur Alpha Condé pour qu’il continue ses ouvres. Parce qu’en 9 ans, ce qu’il a pu faire n’a pas été fait en 50 ans’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Siguiri : le RPG déclare avoir mobilisé ‘’500.000 militants dans les rues pour réclamer une nouvelle constitution’’

    Cette pompeuse déclaration, il faut l’espérer, aura au moins le mérite d’enterrer définitivement cet inique arrêté d’interdiction des manifestations de rue; dont ni le PM Kassory ni le ministre Bouréma Condé n’ont le courage de revendiquer officiellement la prise d’initiative, à ce jour.

    Il reste maintenant à savoir ce que feront certains leaders de formations politiques notamment en fonction de leurs poids réels dans l’opinion guinéenne tant à l’intérieur, qu’à l’extérieur du pays. Des partis tels que l’UFDG, l’UFR, le PEDN, le BL, le PADES ou autres se doivent de répliquer en conséquence à cet effet d’annonce de mobilisation, que le RPG prétend avoir ainsi réussi à Siguiri. Faute de quoi, c’est toute la dynamique de défense de notre constitution impulsée à travers le FNDC qui s’en trouvera affectée par cette propagande machiavélique de l’Etat-RPG/AEC.

    Car ce n’est pas au citoyen lambda guinéen devenu encore plus désespérément occupé à survivre à ses propres misères quotididiennes, que l’on demandera de s’interroger tout seul, et de manière tant soit peu adéquatique, sur les enjeux politico-financiers de tout ce qui se trame sur la scène politico-administrative guinéenne.
    Un leader tel que CDD, dont les partisans (ou supposés tels) ont déjà lourdement payé le tribut des violences bestiales du régimes ethnocentrique d’AC, devrait à mon sens plutôt s’approprier du mieux que possible les enseignements de cette citation de Samuel Ferdinand-Lop: « Avant de tenter de réformer les autres, pensons à nous amender nous-mêmes. »

    Was-Salam !

  2. « Grand-djéli »,
    Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ce que vous entendez par « manouvrière de ces parents au Sénégal ».
    Mais qu’à cela ne tienne ! je vous répondrai précisément que tout comme nul ne reprocherait décemment à AC de ne pas le faire depuis 2011, ce n’est pas ce rôle-là que l’on peut souhaiter voir CDD se réduire à faire s’il accède au pouvoir en 2020.

    Ce que l’écrasante majorité des Guinéens, y compris les plus démunis d’entre eux, attendent c’est une gouvernance qui puisse placer enfin notre pays dans la voie du progrès social, politique, économique et culturel. Ce qui reviendrait à promouvoir enfin les vraies valeurs de paix, d’unité, de justice et de solidarité qui profiteront à tous, sans distinction d’appartenance ethnique ou d’origine régionale voire de classe sociale. Et je suis persuadé qu’au-delà des fantasmes de division qui ont toujours empêché notre Guinée de se transformer en une nation unie, solidaire et donc tournée vers le progrès et le développement, vous souhaiterez comme moi, que la vie se base plutôt sur les principes citoyens « des droits et des devoirs » qui facilitent mieux le vivre-ensemble et fondent la paix sociale.

    Oui, un CDD au pouvoir, avec tout le bénéfice du doute que vous lui concéderez, j’ose presque (vous) dire que nos lois et institutions nationales seront sûrement mieux respectées qu’elles ne l’ont jamais été depuis 61 ans. Et dans un pays comme le nôtre, cela voudra dire que les fléaux de l’impunité et de la corruption entre autres vont forcément cesser de régner en règles absolues de fonctionnement de l’Etat, pour laisser la place aux valeurs de mérite, de compétence et de stimulation sur fond de civisme patriotique. Bref ! le nombre de Guinéens auxquels l’Etat et la communauté nationale va ainsi devoir « fournir un plat chaque jour » se réduira drastiquement jusqu’à un niveau acceptable, à l’image de ce qui se passe de plus en plus couramment, y compris dans les pays qui nous entourent.

    Je n’ai jamais aspiré à faire de la politique, mais je reste persuadé que notre pays est celui que le système colonial et notre première République auront le plus trompé en faisant croire que tel un mobile à 4 roues, il pouvait rouler vite et de manière stable, en se privant définitivement d’une de ses roues (…)

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info