Accueil » Société » Un marabout guinéen poursuivi pour avoir subtilisé 186.000 francs suisses à une dame

Un marabout guinéen poursuivi pour avoir subtilisé 186.000 francs suisses à une dame

Une grand-maman a payé une somme folle pour protéger son petit-fils. Prévenu d’usure, l’homme qui lui a subtilisé l’argent attend son procès en prison.

L’histoire paraît invraisemblable. Et pourtant: une Vaudoise a vidé ses comptes bancaires et même emprunté de l’argent pour rémunérer un marabout guinéen. Ses prières et les liquides sacrés qu’il fournissait étaient censés protéger le petit-fils de la victime.

Interpellé fin décembre, le marabout est soupçonné d’avoir perçu 186.000 francs au total, en plusieurs versements et après de surprenantes mises en scène. Ce magot aurait aussi profité à des complices du Guinéen. La grand-maman, elle, croyait que les sommes versées servaient de garantie et lui seraient rendues.

Premier rendez-vous dans un palace

C’est par le biais d’internet que la Vaudoise a contacté l’Africain, venu en Suisse en qualité de touriste. Un premier rendez- vous a été fixé dans un palace lausannois en janvier 2018. Neuf mille francs ont alors été encaissés. Les contacts se sont poursuivis, sauf quand le Guinéen se trouvait dans son pays, entre février et mars 2018.

L’homme conteste, mais ses dénégations sont contredites par les données de son téléphone, les quittances, récépissés bancaires, coupons de paiement et pièces d’identité, qui laissent entrevoir de nombreuses transactions financières illicites, selon le procureur.

Me Adrien Gutowski a demandé que son client soit libéré: il offrait des garanties à hauteur de 6000 francs provenant d’une collecte. Mais le Tribunal cantonal a jugé les risques de fuite et de collusion trop importants.

L’homme pourrait avoir aussi sévi en France

Détenu depuis le 26 décembre, le marabout y restera donc jusqu’à son procès. Il est prévenu d’usure par métier et risque une peine d’un an de prison au minimum. D’autres victimes du Guinéen auraient été identifiées. Et comme le prévenu bénéficie d’une autorisation de séjour en France, la justice suisse s’intéresse à son éventuel passé judiciaire et à ses activités dans ce pays.

Par 20min.ch

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Il faut absolument être Maudit et con pour donner son argent à un charlatan pour son AVENIR meilleur.Car,il faut croire au Bon Dieu et à sa spiritualité religieuse. Point barre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info