Accueil » Société » Détournement de moustiquaires imprégnées : ‘’les personnes impliquées seront punies’’, selon le ministre de la santé

Détournement de moustiquaires imprégnées : ‘’les personnes impliquées seront punies’’, selon le ministre de la santé

Un communiqué du ministère malien de la santé et des affaires sociales annonce la saisie d’un important stock de moustiquaires imprégnées sur le marché. Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique Elle ne confirme pas, et n’infirme pas non plus l’information.

Dr. Edouard Niankoye Lamah indique que son département a ouvert une enqûete pour faire la lumière sur cette affaire qui défraie la chronique.

Le ministère malien de la santé et des affaires sociales ait été saisi, le vendredi 13 septembre, par une lettre des partenaires guinéens de lutte contre le paludisme, pour la recherche d’une importante quantité de moustiquaires imprégnées d’insecticides qui seraient frauduleusement introduites au Mali dans de faux emballages étiquetés au nom du ministère de la santé du Mali.

Aussitôt, les autorités maliennes ont pu mener des investigations pour mettre main sur ce fameux stock composé, entre autres, de 16 balles de 50 pièces de moustiquaires imprégnées, 19 paquets de (100) sachets d’emballage (9) non utilisés, des emballages portant la mention USAID Guinée Conakry et une importante quantité de matériels de confection d’emballages.

En Guinée, le ministre de la santé et de l’hygiène publique dit avoir ouvert des enquêtes pour éclairer  cette situation. ‘’Je ne peux pas confirmer que les moustiquaires sont parties de la Guinée. Je ne peux non plus l’infirmer. Parce que nous sommes à la phase d’investigations’’, indique  Dr. Lamah

‘’Pour le moment, nous acceptons l’hypothèse que ces moustiquaires sont parties de la Guinée, puisque nous sommes cités. Nous allons nous mettre en relation avec les autorités maliennes, notamment le ministère de la santé pour nous donner d’amples informations sures’’, ajoute-t-il.

‘’Nous sommes très heureux que des personnes soient arrêtées pour nous dire  si  les moustiquaires sont parties de la Guinée. Et puisque nous ne saurions tolérer l’impunité, toutes les personnes  impliquées dans ce trafic seront punies. Une mission guinéenne doit se rendre au Mali pour écouter  ces personnes arrêtées’’, assure le ministre Lamah.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info