Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Massacre du 28 septembre : ‘’le gouvernement est incapable d’organiser un procès’’

Massacre du 28 septembre : ‘’le gouvernement est incapable d’organiser un procès’’

Dix ans après le massacre au stade de Conakry, les victimes attendent toujours que justice soit rendue. La présidente de l’Association des victimes, parents et amis du 28 septembre 2009 (AVIPA) fustige le retard accusé dans l’organisation du projet.

Asmaou Diallo dénonce un manque de volonté du régime actuel pour situer les responsabilités des uns et des autres dans ces odieux crimes.

Devant la presse jeudi, le ministre de la Justice, Mamadou Lamine Fofana, n’a pas annoncé une date pour la tenue du procès sur le massacre du 28 septembre. Sa sortie médiatique ne rassure pas la présidente de l’AVIPA.

‘’Nous avons été poignardés dans le dos après la sortie médiatique du ministre de la Justice sur qui on avait placé toute notre confiance pour avoir un procès. Malheureusement, il dit que ce procès ne peut pas se tenir maintenant. Parce qu’il faut construire un bâtiment, faire ceci et cela’’, martèle Asmaou Diallo.

‘’Pourquoi construire un bâtiment ? Pourquoi ne pas aménager le bâtiment qui est à la cour d’appel de Conakry pour ouvrir ce procès ? Qu’est ce qui peut les empêcher la tenue du procès alors que les inculpés et victimes sont connus ? Pour quelle raison faut-il entendre attendre jusqu’en 2020 ?’’, s’interroge la présidente de l’AVIPA.

‘’Ils ne sont pas prêts pour ce procès. Ça nous fait vraiment mal. On pensait que 10 ans après ces évènements, tout le monde allait dire trop c’est trop. Malheureusement, ce n’est pas cette idée qui anime le gouvernement’’, assure-t-elle

Selon Asmaou Diallo, le président Alpha Condé, élu une année après la tragédie au stade, devrait hâter le pas pour faire la lumière sur le massacre du 28 septembre.

‘’Le gouvernement est incapable d’organiser un procès’’, dénonce-t-il, estimant que les autorités ‘’roulent les victimes dans la farine, les humilient et continuent de se moquer d’elles. Mais dans tout ça, c’est le peuple de Guinée qu’on est en train de traîner dans la boue’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info