Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Mahamadou Issoufou du Niger persiste et signe : ‘’Nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels…’’

Mahamadou Issoufou du Niger persiste et signe : ‘’Nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels…’’

Le président nigérien, qui a décidé de passer la main à son successeur à la présidence, au terme de son second mandat en 2020, indique que la lutte pour la limitation du nombre de mandats présidentiels ne date pas d’aujourd’hui.

Mahamadou Issoufou assure que l’alternance au pouvoir à de multiples avantages qui contribuent à la consolidation et à la préservation d’institutions démocratiques fortes dans un pays.

Le président nigérien, conscient que le débat sur la constitution se consacre que sur la limitation du nombre de mandats, indique que ‘’la question de la durée du mandat présidentiel et sa limitation n’est pas récente. Aux Etats-Unis, la plus vieille démocratie représentative au monde, la constitution ne prévoyait au départ aucune limitation. Ce fut Georges Washington qui initia la tradition de la limitation à deux mandats, limitation qui n’a été formalisée par le 22eme amendement après quatre mandats de Franklin Delano Roosevelt’’.

Le président en exercice de la CEDEAO assure que chaque peuple aspire au changement de manière périodique et la limitation de mandats lui offre cette opportunité.

‘’En effet, en Afrique, 35 pays limitent les mandats, 12 n’ont aucune limitation, six ont aboli la limitation et deux ont modifié la limitation. Mais la tendance, aujourd’hui, sur notre continent est donc à la limitation des mandats’’, indique-t-il, rendant hommage à à Nelson Mandela, qui malgré les pressions, a décidé de ne faire qu’un seul mandat alors qu’il était le mieux fondé à réclamer une présidence à vie.

Le chef de l’Etat du Niger se dit convaincu que l’alternance au pouvoir offre plusieurs avantages dans le maintien de la paix et au renforcement de la démocratie dans un pays. ‘’Les limitations de mandats renforcent à long terme les institutions démocratiques et contribuent à la passation pacifique du pouvoir car, les dirigeants se sentent davantage obligés de produire des résultats pour laisser un héritage positif à leur successeur’’.

‘’Personne ne devient indispensable, l’alternance démocratique peut se réaliser sans heurts, De nouveaux dirigeants peuvent émerger. Elle favorise la naissance d’une opposition responsable et conforte le rôle des partis politiques’’, ajoute-t-il.

‘’Ainsi, même si elles restreignent les possibilités de choix, les limitations du nombre de mandats garantissent l’exercice, à intervalles réguliers, d’une expression libre du peuple. Elles ont donc un caractère démocratique’’, poursuit le président Issoufou.

Alors que son second et dernier mandat prendre fin en 2021, le chef de l’Etat nigérien a pris l’engagement ferme de respecter ‘’scrupuleusement les dispositions de la constitution de la République du Niger qui stipule en son article 47 que le président de la République est élu au suffrage universel, libre, direct, égal et secret pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois.  En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels ou proroger le mandat pour quelque motif que ce soit’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info