Accueil » Société » Bouréma Condé : ‘’le sang d’aucun guinéen ne doit être versé’’

Bouréma Condé : ‘’le sang d’aucun guinéen ne doit être versé’’

Alors que la capitale Conakry est le théâtre de violences meurtrières contre des manifestants, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, qui avait prévenu le FNDC que les forces de sécurité ne céderont pas le moindre centimètre carré au règne de l’anarchie, a déclaré mardi que force doit rester à la loi.

Le général Bouréma Condé, en dressant le bilan de la manifestation du FNDC, a affirmé que deux citoyens trouvé la mort dans les heurts.

‘’Un à la T8 et un gendarme a été tué à Mamou à l’aide d’un fusil de chasse. Les chiffres 6 ou 7 [morts], je ne dis pas qu’ils n’existent pas. Chaque jour que Dieu fait, il y a des morts à Conakry, Boké, Kankan. Des morts liés aux manifestations, le gouvernement, par les sources officielles dont il dispose, dénombre deux’’, a-t-il fait savoir lors d’une conférence de presse qu’il a animée.

Il a mis l’occasion à profit pour réitérer l’appel au dialogue par le président de la République. ‘’Nous avons foi dans les vertus du dialogue. Car jamais la rue n’aura été la solution à nos différends. Il ne sert à rien que nous perdions un ou deux citoyens. C’est une perte immense pour la Guinée. Le sang d’aucun guinéen ne doit être versé dans un contexte d’accrochages (…)’’, a dit le ministre Condé.

Selon le patron de l’Administration du territoire, la journée du lundi 14 octobre a connu ‘’quelques descentes d’enfants dans les rues de Labé, Lélouma et Koubia. Des descentes qui n’ont pas excédé 40 minutes. Le calme est aussitôt revenu. On a noté un ralentissement des activités dans certaines préfectures notamment Mamou et la région de Labé. Ailleurs, la vie a gardé son rythme normal’’.

A qui veut l’entendre, il dit que ‘’force doit rester à la loi et privilège doit être accordé au dialogue qui est la voie royale pour s’entendre. Le président de la République nous a toujours engagés dans la voie du dialogue et jamais, la porte n’a été fermée au dialogue’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mamadou KORKA DIALLO

    Quelle hypocrisie,
    Les autorités sécuritaires du pays affirment haut et fort qu’ils ne possèdent pas les armes pour mieux encourager les personnes a s’exposer à leurs massacres et par la suite, se mettre à justifier l’impossible.
    Assumez vos actes espèce d’inconscient.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info