Accueil » Société » Les défenseurs de la constitution, Abdourahamane Sanoh et Cie, sont poursuivis à tort, selon un avocat

Les défenseurs de la constitution, Abdourahamane Sanoh et Cie, sont poursuivis à tort, selon un avocat

Maitre Hamidou Barry, membre du collectif des avocats du FNDC, dénonce les conditions d’arrestation de responsables du mouvement de défense de la constitution en vigueur.

Selon le président de la Coalition guinéenne pour la Cour pénale internationale (CPI), ces mis en cause, par lesquels figurent Abdourahamane Sanoh, Sékou Koundouno, Bill de Sall, Abdoulaye Oumou Sow et bien d’autres, sont poursuivis à tort.

Maitre Hamidou Barry dénonce des violations de procédure. ‘’Nos clients ont été arrêtés et conduits vers une destination inconnue’’, fustige l’avocat, avant de poursuivre : ‘’Une fois que l’officier de police judiciaire dresse son procès-verbal, on ne doit plus renvoyer les prévenus dans un commissariat. On doit les présenter au procureur de la République’’.

Il rassure que les membres du FNDC ont le moral gonflé à bloc pour continuer le combat. ‘’Leur déclaration n’a rien de grave (…). Ils ont demandé à la population de manifester le lundi 14 pour s’opposer à une nouvelle constitution en vue d’un troisième mandat. Aujourd’hui, jusqu’à preuve du contraire, c’est à tort qu’ils sont poursuivis’’, affirme-t-il, dénonçant des ‘’traitements inhumains et dégradants infligés’’ aux mis en cause.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info