Accueil » Politique » Impossible de tenir les législatives le 28 décembre : l’OIF appelle la CENI à élaborer un nouveau chronogramme

Impossible de tenir les législatives le 28 décembre : l’OIF appelle la CENI à élaborer un nouveau chronogramme

Le chronogramme élaboré par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est difficile à mettre en œuvre, selon Tiéman Hubert Coulibaly, l’envoyé spécial de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il l’a fait savoir en marge d’une conférence qu’il a animée lundi à Conakry.

Après avoir conduit une mission exploratoire de l’OIF du 1er au 5 octobre en Guinée, l’ancien ministre malien des Affaires étrangères a indiqué à la presse que des efforts été fournis par la  CENI pour appliquer les recommandations, au nombre de 77, formulées par les experts de l’audit du fichier électoral afin d’obtenir un outil pour la conduite des élections.

‘’La Guinée a décidé de se doter d’outils modernes, sur le plan technologique, de conduite d’opérations électorales. Un nouveau logiciel très performant et à la pointe des technologies a été acquis par CENI et est en cours de mise en œuvre’’, a affirmé Tiéman Hubert Coulibaly.

‘’Cette avancée technologique qu’il faut saluer, nécessite un travail très important. Des partenaires sont en train de travailler pour que le logiciel soit installé sur les kits d’enrôlement qui ont été acquis avant d’être déployés sur le terrain pour le début, non seulement, de l’enrôlement, mais aussi du nettoyage du fichier électoral’’, a-t-il poursuivi.

L’envoyé spécial de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a précisé que sa mission ‘’procédé à une évaluation qui nous amenés à établir que le chronogramme qui a été proposé par la CENI était difficile à mettre en œuvre’’.

‘’Nous avons fait des suggestions dont le gouvernement a pris acte. Je suis en mesure de vous dire que la date qui a été proposée par la CENI, celle du 28 décembre, pour la tenue des élections législatives est à reconsidérer. Celle date sera difficile à mettre en œuvre’’, a clarifié l’ex-patron de la diplomatie malienne qui invite la CENI à déterminer un nouvel pour l’élection des députés.

Il a été recommandé de réactiver le comité de suivi de l’accord du 16 octobre. ‘’Nous devons nous mettre dans une perspective qui nous amène à reconsidérer l’agenda concernant les législatives et dans une perspective de réactivation du comité de suivi afin que l’ensemble des acteurs puissent se retrouver autour de cet agenda politique extrêmement important’’, a-t-il conclu.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info