Accueil » Politique » La CENI fait un rétropédalage et déclare l’impossibilité d’organiser les législatives le 28 décembre

La CENI fait un rétropédalage et déclare l’impossibilité d’organiser les législatives le 28 décembre

L’envoyé spécial de la secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie a annoncé ce lundi au cours d’une conférence de presse que la date du 28 décembre n’est pas tenable pour les élections législatives en Guinée. Une position que partage le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Au micro de VisionGuinee, Me Salifou Kebé a indiqué que son institution a constaté des irrégularités dès que ‘’nous nous sommes mis dans l’exécution pratique des activités. Certaines vérités se font jour au fur et à mesure que vous évoluez’’.

Il affirme qu’il a fallu l’arrivée d’une mission de l’OIF pour la CENI puisse ‘’conclure que certaines situations étaient pratiquement impossibles à relever. Nous continuons à constater un certain nombre de choses sur le terrain et notre rôle, c’est de résoudre les problèmes’’.

Maitre Kébé indique que  la préoccupation actuelle de son institution est de savoir combien de  temps, les problèmes pourront être  résolus. C’est pourquoi, dit-il, ‘’nous nous retrouvons aujourd’hui avec le recul puisque le délai technique que nous avons calculé ne rentre pas dans le cadre que nous avons défini et qui aboutissait au 28 décembre pour la tenue les élections’’.

La président de la CENI admet que ‘’la technique ne ment pas. Les machines ne connaissent personne. Quand il faut 10 jours pour installer un kit, il faut respecter [le délai]. Vous ne pouvez pas déroger à cela’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Ce type est juste une marionette du RPG, il est malhonette et donc s’est discrediter tous seul. ces gens ont choisi de servir des hommes au lieu de servir leur pays.

  2. Me Salifou Kébé s’est montré non seulement indigne de l’idée que l’on se fait de la corporation qu’il est représenter à la CENI, mais il traînera surtout et à tout jamais cette image indélébile de pantin aux mains du pouvoir fraudeur d’AC. Mais on sait que si humiliation et discrédit empêchaient tant soit peu de dormir dans notre chère patrie, beaucoup de ces soi-disant cadres guinéens ne seraient pas de ce monde-ci (…)

    L’on ne comptera évidemment pas sur une démission de cet autre véreux président de CENI et pire encore, ce sont les 7 méritants commissaires représentant l’opposition, qui devront donc le surveiller à la culotte notamment pour la suite de la mise en oeuvre effective des recommandations résultant de l’audit du fichier électoral. Car comme dit un vieux proverbe français, « qui vole un oeuf vole un boeuf ».

    Was-Salam !

  3. QUELLE HONTE NATIONALE NOUS NE POUVONS MEME PAS FAIRE UN CHRONOGRAMME REALISTE ET REALISABLE. LA PLANIFICATION DANS LE TEMPS ET L’ESPACE C’EST PAS UN JEU DE HASARD. SI VOUS NE SAVEZ PAS CHERCHER UN ESPERE. NOUS EN AVONS D’AVOIR HONTE DEVANT LE MONDE ENTIER

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info