Accueil » Politique » Un proche de Sidya Touré affirme que les tueries dans les manifs de l’opposition sont planifiées

Un proche de Sidya Touré affirme que les tueries dans les manifs de l’opposition sont planifiées

Le secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR) suspecte le président de la République, Alpha Condé,  d’ordonner les tueries par balle dans les manifestations de l’opposition en Guinée.

‘’Les guinéens ont manifesté le 24 octobre, il n’y a eu aucun mort par balle. On a manifesté, mais Alpha Condé n’était pas là. Toutes les manifestations faites par l’opposition ou par la société civile en présence d’Alpha Condé dans notre pays, il y a toujours eu des morts. Donc on se pose des questions’’, fait savoir Saikou Yaya Barry.

‘’Nous constatons que le FNDC a organisé une manifestation et il n’y a eu aucune égratignure. Donc les tueries sont commanditées, les tueries sont programmées. Nous avons fait le tour dans les familles des jeunes assassinés le 14 et 15 octobre, vous ne pouvez pas en revenir quand on vous explique comment des hommes en uniforme, entretenus par l’argent du contribuable, sont rentrés dans les concessions pour les  tuer’’, ajoute-t-il.

Le secrétaire exécutif de l’UFR demande aux forces de défense et de sécurité d’extirper dans leurs rangs les brebis galeuses.

‘’Il faut que les  agents des forces de défense et de sécurité prennent garde et  qu’ils soient vigilants. Parce que  parmi eux, il y a des patriotes. Il faut qu’ils nous aident à découvrir les gens qui sont en train de tirer sur les enfants dans les quartiers lors de manifestations. Il faut qu’ils nous aident parce que nous constatons que le gouvernement ne veut pas faire des enquêtes pour savoir qui à tuer les enfants’’,  indique Saikou Yaya Barry.

‘’Alpha Condé nous accuse d’être responsable  de la mort des enfants dans les manifestations, mais il oublie qu’il est de sa responsabilité, en tant que président de la République, de protéger tous les guinéens et de faire en sorte que les auteurs des crimes soient arrêtés’’, rappelle-t-il au pensionnaire de Sékhoutouréyah.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info