Accueil » Société » Le débat sur la nouvelle constitution s’invite dans les mosquées : un imam radié à vie pour s’être opposé à un 3e mandat

Le débat sur la nouvelle constitution s’invite dans les mosquées : un imam radié à vie pour s’être opposé à un 3e mandat

Elhadj Yaya Camara, imam ratib de la mosquée de de Kignifi-village à Lambandji, a perdu son poste à vie pour avoir affiché son opposition à un 3e mandat pour le président Alpha Condé.

L’imam déclare avoir été interpellé sur la question du changement constitutionnel. ‘’Quand le débat a commencé, on m’a interrogé sur le sujet. J’ai dit que je suis opposé à l’idée d’une nouvelle constitution. Que ce soit Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré ou n’importe quel autre leader, je ne supporterai pas le changement constitutionnel’’, a indiqué le chef religieux, en langue locale soussou, dans une vidéo devenue virale.

‘’Lors d’une réunion de fils de la Basse Côte, je me suis exprimé en condamnant les tueries dans les manifestations. La vidéo a été diffusée sur Facebook. Le secrétariat général aux affaires religieuses m’a convoqué pour des explications. Il m’a annoncé qu’il a pris la décision de me radier à vie de l’effectif des imams. Il m’a aussi interdit de prêcher’’, a-t-il ajouté.

Elhadj Yaya Camara n’entend pas courber l’échine malgré la sanction. ‘’Je suis contre le 3e mandat, c’est un secret de polichinelle. Vu que je ne suis plus imam, je rejoins les rangs du FNDC. Ils peuvent m’interdire de diriger la prière, dans une mosquée, mais ils ne peuvent pas m’interdire de prier’’, a-t-il souligné.

Antécédents avec le pouvoir d’Alpha Condé

Elhadj Yaya Camara est un habitué des sanctions. Par le passé, il a été déchu de ses fonctions d’imam de Sonfonia-gare. ‘’Je suis l’imam de la mosquée de Sonfonia depuis 1999. Après le décès du président Lansana Conté, le CNDD a accédé au pouvoir. Un jour, j’ai été informé que le professeur Alpha Condé doit effectuer la prière de Maghrib dans notre mosquée. J’ai dirigé la prière, je n’ai pas été sanctionné’’, a-t-il rappelé.

En juin 2014, a-t-il renchéri, ‘’Elhadj Cellou Dalein Diallo est venu effectuer la prière du vendredi dans la même mosquée. Le lundi suivant, on m’a suspendu de mes fonctions jusqu’à nouvel ordre. La ligue islamique m’a convoqué pour des explications. J’ai dit à nos responsables religieux que Cellou Dalein est musulman et guinéen’’.

Le guide religieux déclare qu’en 2016, ‘’ils ont voulu me rétablir dans mes fonctions d’imam de Sonfonia-gare, mais j’ai refusé. Elhadj Abdoulaye Diassy était à l’époque le secrétaire général des affaires religieuses. On m’a dit que je n’ai commis aucune faute, mais que je devais interdire à Elhadj Cellou de prier dans notre mosquée. J’ai répondu que je n’ai pas ce pouvoir. C’est par la suite qu’ils m’ont nommé imam ratib de la mosquée de Kignifi-village à Lambandji’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. lui, c’est pas un imam mais, un politicien. Il est mieux qu’il rejoint son camp.Meme a l’entendre parler, on voit déjà sa ligne. Il faut extirper ces energumenes la dans nos mosquee.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info