Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » L’ONG Wafrica forme et sensibilise des filles et femmes sur les dangers de la maltraitance des enfants 

L’ONG Wafrica forme et sensibilise des filles et femmes sur les dangers de la maltraitance des enfants 

L’ONG Women of Africa (Wafrica), qui se fixe pour mission l’amélioration du bien-être socio-économique et professionnel des filles, femmes et couches vulnérables en Guinée, a clôturé samedi son projet intitulé « Connectée à mes droits » au compte de l’année 2019.

Au total, 87 jeunes filles et femmes ont été outillées sur les dangers de la maltraitance des enfants, des jeunes filles en particulier.

Wafrica, organisation non gouvernementale, s’investit dans la promotion des droits de filles, femmes et couches vulnérables. Soutenue par le Fonds pour les droits humains mondiaux (FDHM), elle œuvre sans relâche à l’amélioration du statut socio-professionnel des couches vulnérables.

En Guinée, elles sont plusieurs jeunes filles mineures à déambuler dans les rues, en exerçant la vente à la sauvette dans les embouteillages ou en un plateau sur la tête toute la journée.

Confiées très souvent à des tuteurs intentionnés, ces innocentes mineures sont exposées à des dangers dont le viol, les accidents en plus de leur santé physique qui est menacée.

C’est pour amener les uns et les autres à comprendre ces dangers que Wafrica forme et de sensibilise chaque année en plusieurs séries des mères et futures mères, selon Habibatou Diallo, la coordinatrice du projet « Connectée à mes droits ».Durant quatre semaines, des groupes composés de 57 filles et femmes à Conakry et 30 à Coyah, ont vu leurs capacités renforcées.

Une cérémonie de remise officielle de certificats de formation a été organisée samedi dans l’enceinte de la Maison de jeunes de Ratoma. L’occasion a été mise à profit pour projeter des films consacrés sur les violences faites aux filles.

‘’Nous devons entretenir les filles que nous adoptons comme nos propres filles’’, déclare une mère de famille qui a participé à la formation.  ‘’Nous avons compris qu’il est dangereux d’exposer nos jeunes filles dans la rue. Le mieux, c’est de les scolariser ou de les orienter vers un métier’’, renchérit Aicha Sylla.

Habibatou Diallo assure que ces participantes deviennent ainsi des ambassadrices parfaites de la lutte contre les violences faites aux filles et femmes.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info