Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Des femmes accusent les forces de l’ordre de tuer des manifestants à l’aide d’armes de guerre

Des femmes accusent les forces de l’ordre de tuer des manifestants à l’aide d’armes de guerre

Des femmes, réunies autour de Front national pour la défense de la constitution, ont marché, ce mardi 19 novembre, à Conakry, pour exiger l’arrêt des tueries  dans les manifestations de rue.  Hadj Maimouna Diallo, porte-parole des manifestantes, accuse les forces de sécurité de tuer d’innocents citoyens avec des armes à feu.

L’axe Bambeto-Hamdalaye, dans la commune de Ratoma, a connu une nouvelle journée de manifestation. Des femmes sont descendues dans la rue pour protester contre les meurtres commis dans la zone à l’occasion des mouvements de protestation.

‘’Nous ne pouvons rester indifférentes face au sang qui coule et qui  continue de couler sur le sol guinéen depuis un certain nombre d’années. Tout récemment, durant les manifestations du FNDC contre la nouvelle constitution et le 3e mandat pour Alpha Condé, une vingtaine de jeunes ont été arrachés à la vie, fauchés par des balles provenant d’armes de guerre’’,  accuse Hadja Maimouna Diallo, porte-parole des protestataires.

‘’Ce qui est le plus choquant, c’est ces forces de l’ordre censées nous défendre tirent sur le cortège funèbres des onze victimes que l’on accompagnait à leurs dernières demeures. Ces mêmes forces ont empêché la prière mortuaire à la mosquée de Bambeto et tiré du gaz lacrymogène dans le cimetière perturbant ainsi l’enterrement correct des victimes’’, ajoute-t-elle.

La numéro 2 du comité national des femmes de la principale formation politique de l’opposition  estime qu’aux yeux du pouvoir en place, la vie humain n’a plus aucune valeur.

‘’Avec la perturbation de la prière  à la mosquée de Bambeto, l’attaque du cortège funèbre  faisant quatre morts et l’attaque du cimetière, notre cher pays, la Guinée, a  atteint le plus bas de niveau de la déshumanisation et banalisation de la mort’’, déplore Mme Bah.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Vraiment je suis très très déçu des FDS de la Guinée-Conakry au lieu de protéger la population dont ils sont censé mais hélas ils se comportent comme une milice à la solde du régime Condé à qui j’avais un espoir pour avoir été arrêté arbitrairement par le feu Lassana Conté pour avoir réclamer la démocratie au contraire je m’étais trompé et je donne raison au feu Conté. Vu les tueries qui se font en Guinée par ce régime autocrate et sanguinaire pour arriver à ses fins en modifiant la constitution pour se maintenir au pouvoir ce dictateur passe par tous les moyens pour accomplir ses sales besognes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info