Accueil » Société » Attaque du cortège de Kassory Fofana à Labe : ‘’C’est  un mouvement subite des jeunes…’’, réagit la mairie

Attaque du cortège de Kassory Fofana à Labe : ‘’C’est  un mouvement subite des jeunes…’’, réagit la mairie

Le cortège du Premier ministre a été la cible mercredi de jets de pierres dans la cité de Karamoko Alpha ô Labé. Mamadou Aliou Sampiring Diallo, adjoint au maire adjoint de la commune urbaine de Labé parle d’un mouvement spontané des jeunes de la localité.

Renconté à son bureau, le numéro 2 de la mairie de Labé a indiqué au micro de VisionGuinee que ‘’le Premier ministre devait  visiter les infrastructures de l’ANAFIC. Malheureusement sa venue a été émaillée de violences’’.

‘’Le matin, nous sommes allés le recevoir à son hôtel. Nous avons formé une délégation pour aller chez le grand imam de Labé. Pendant que les discours étaient tenus à l’intérieur, nous avons entendu un groupe de jeunes qui chantonnaient et qui criaient par rapport à la situation actuelle du pays. Petit à petit, les gens se sont mobilisés pour tenir des propos hostiles à l’endroit de la délégation du Premier ministre’’, raconte-t-il.

Notre interlocuteur dit à qui veut l’entendre que l’attaque du cortège de Kassory Fofana n’était pas préméditée. ‘’C’est  un mouvement subite des jeunes de Labé. Ce ne sont des choses qui ont été préparées. A Labé, le FNDC organise des manifestations pour protester contre la nouvelle constitution. Mais cette fois-ci, ce n’est pas le FNDC qui a appelé à la mobilisation, encore moins un parti politique. A Labé, il n’y a pas de violences (…). Ici, on ne casse absolument rien’’, assure Aliou Sampiring Diallo.

Surpris du discours du Premier ministre sur les tueries

L’adjoint au maire de Labé se dit surpris de la sortie médiatique de Kassory Fofana annonçant que ‘’les victimes tué par balles dans le dos à une distance d’un mètre avec celui qui a tiré. Mais ce qu’il a dit n’engage que lui’’.

Il estime que le chef du gouvernement aurait dû attendre la fin des investigations avant de faire de telles déclarations. ‘’Les gens vivent en direct ce qui se passe. On a vu ce qui s’est passé avec le cortège funèbre à Bambeto de la fois dernière. Donc, même les lieux de culte ne sont pas épargnés”, fait-il remarquer à notre reporter.

De Labé, Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info 

00224 666 905 416/Boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info