Accueil » Politique » Ousmane Gaoual Diallo n’exclut pas l’option d’un report des élections législatives

Ousmane Gaoual Diallo n’exclut pas l’option d’un report des élections législatives

Le coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG émet des doutes sur la possibilité d’organiser les élections législatives le 16 février 2020. Ousmane Gaoual Diallo estime que le délai imparti aux préparatifs du processus devant aboutir à la tenue de ce scrutin est insuffisant.  

‘’Au regard du retard enregistré sur le terrain, de l’immense travail qui reste à faire pour produire le fichier électoral, il y a beaucoup plus de chances que la date du 16 février soit décalée’’, assure le député uninominal de Gaoual.

Selon Ousmane Gaoual Diallo, après les opérations de révision du fichier électoral, ‘’il faut transporter tous les ordinateurs à Conakry pour récupérer les données, les insérer dans le site central, analyser la qualité des données pour produire un fichier électoral’’.

‘’La liste électorale provisoire va être affichée avant les élections pour permettre à chaque électeur de venir s’assurer qu’il a été bien enrôlé. Au cas échéant, faire un recours (…). Tout ça demande du temps. Je ne suis pas sûr qu’entre maintenant et le 16 février, on pourra faire ça’’, affirme le parlementaire dans l’émission Œil de lynx.

L’élu de Gaoual fait remarquer qu’il ‘’y a immensément de choses à faire’’ avant d’aller aux élections législatives. C’est pourquoi, dit-il, ‘’je pense que la date du 16 février n’est pas facilement tenable’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Au lieu de préparer sérieusement l’élection présidentielle, la CENI est entrain de perdre son temps avec l’organisation des législatives qui seront couplées au référendum !!
    C’est pour venir dire plus tard au peuple que le glissement du calendrier électoral des présidentielles est inévitable, parce que la CENI n’a pas eu suffisamment de temps pour préparer les présidentielles et le dictateur sanguinaire Alpha Condé restera au pouvoir, jusqu’à ce qu’il décide lui-même de partir !!
    Sacré Alpha ; un vrai roublard !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info