Accueil » Société » ‘’Les guinéens de tous bords confondus sont contre un 3e mandat d’Alpha Condé’’, selon la porte-parole des femmes du FNDC

‘’Les guinéens de tous bords confondus sont contre un 3e mandat d’Alpha Condé’’, selon la porte-parole des femmes du FNDC

Une marée humaine a défilé dans les rues de Conakry, le mardi 26 novembre dernier, pour protester contre l’adoption d’une nouvelle constitution. Hadja Maimouna Diallo, la porte-parole des femmes du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), était parmi les manifestants.

Approchée par VisionGuinee, elle a indiqué que le FNDC continuera les manifestations de rue pour contraindre le pouvoir d’Alpha Condé à renoncer l’idée d’une nouvelle constitution.

‘’Tous les guinéens doivent comprendre que c’est une lutte citoyenne que nous sommes en train de mener. Il faudrait que tout le monde soient avec nous’’, a déclaré Mme Bah Hadja Maimouna Diallo.

La porte- parole des femmes du FNDC assure que la marée humaine qui a déferlé dans les rues de la capitale, le mardi 26 novembre dernier, prouve à suffisance que ‘’les guinéens de tous bords confondus sont contre la nouvelle constitution et un 3e mandat d’Alpha Condé’’.

Se disant convaincue que la nouvelle constitution n’est pas à l’avantage des guinéens, Hadja Maimouna Diallo invite le ‘’président Alpha Condé à renoncer à ce projet qui ne peut que nuire à la Guinée et à lui-même’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Le problème avec ces formulations d’invitation par trop coutoises dont on croit sensibiliser AC à renoncer à ses velléités machiavéliques de pouvoir à vie, c’est que l’intéressé qui n’a rien de notre culture de respect traditionnelle, risque plutôt de les prendre sous forme d’avoeux de faiblesse…

    On n’invite pas un chef d’Etat qui se dit « Professeur » de droit et « Opposant historique » à renoncer à un coup d’Etat constitutionnel que celui-ci se prépare à perpétrer au grand dam de l’opinion nationale et internationale. La porte-parole des femmes du FNDC, la vaillante Hadja Maïmouna Bah, devrait plutôt rappeler à cette vieille crapule de leader du RPG/AEC, qu’il dégagera de la scène politique guinéenne de gré ou de force à partir d’octobre 2020 voire avant, s’il le faut.

    Un criminel aux mains souillées du sang ne serait-ce que des 124 jeunes innocentes victimes ethniquement ciblées et assassinées pour leur seule appartenance supposée ou avérée au parti du chef de file de l’opposition guinéenne, ne peut plus mériter le moindre égard de convenance respectueuse.

    Ne dit-on pas que plus le singe s’élève dans les braches de l’arbre, plus il dévoile les nudités de son derrière, avec toutes les désillusions ce que cela cachait ? La dynamique du FNDC doit se conjuguer avec l’expression d’une détermination constante de chacune et chacun des Guinéens avisés et épris de paix, de justice et démocratie pour le progrès équilibré de notre nation.

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info