Accueil » Politique » Un ancien membre de la CENI appelle l’opposition à se retirer du processus électoral

Un ancien membre de la CENI appelle l’opposition à se retirer du processus électoral

Ex-directeur des opérations de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Etienne Soropogui a appelé ses pairs de l’opposition à emboiter le pas aux sept commissaires qui ont pris la décision de se retirer du processus électoral.

Etienne Soropogui a adressé ses félicitations aux sept commissaires qui, selon lui, ont pris la ‘’décision courageuse de ne pas se mêler au holdup électoral qui est en train d’être mené. Ils ne veulent pas être complices des manquements entretenus à la fois par le président de la République et celui de la CENI’’.

Pour avoir acquis une expertise en matière d’organisation des élections, il se dit en mesure de déclarer, sans risque d’être démenti, que ‘’le processus électoral en cours n’obéit à aucun des principes qui gouvernent un organe de gestion électorale. L’intégrité qui doit être la boussole d’un tel processus est totalement mise à côté. La transparence aussi’’.

C’est pourquoi, dit-il, ‘’nous au niveau de l’opposition politique, dès l’instant que les commissaires se sont retirés du processus, sommes en train de travailler pour que, de manière globale, nous sortions de ce processus en vue de réclamer l’établissement d’un fichier électoral consensuel que l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus puissent le certifier’’.

L’ancien numéro 2 des Nouvelles forces démocratiques prévient que ‘’nous n’irons à aucune élection tant que nous n’avons pas les garanties que le fichier qui a été élaboré est transparent.  On va décider d’emboiter le pas aux sept commissaires. Comme ça, on verra si le pouvoir seul peut organiser les élections en dehors de l’opposition dans sa pluralité’’.

Se fondant sur des informations mises à disposition, il déclare que dans les fiefs de l’opposition, ‘’tout a été mis en place pour que l’enrôlement ne soit pas le plus exhaustif possible. On a empêché les gens de s’enrôler à travers des machines qui tombent en panne, des récépissés qui manquaient. On ne peut pas nous permettre, tant qu’opposant, de prendre part à ces élections dans les conditions actuelles’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info