Accueil » Politique » Débat sur le 3e mandat : la CEDEAO adresse un message clair à Alpha Condé et Cie

Débat sur le 3e mandat : la CEDEAO adresse un message clair à Alpha Condé et Cie

Dans le communiqué final qui a sanctionné la 56e Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO, tenue le samedi 21 décembre à Abuja au Nigeria, l’organisation intergouvernementale a appelé six pays de l’Afrique de l’Ouest, dont la Guinée, à œuvrer pour l’organisation d’élections transparentes et crédibles en 2020.

Selon le contenu du communiqué, la Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO a noté que des élections présidentielles/générales sont prévues en 2020 dans six pays de la région, à savoir le Togo, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Ghana et le Niger.

Alors qu’un débat sur la nouvelle constitution et un troisième mandat en faveur d’Alpha Condé fait rage en Guinée, les dirigeants ouest-africains ont précisé que la plupart des pays qui organiseront des élections en 2020 en seront à leur cinquième ou sixième cycle électoral et que cela constituera un important test de l’engagement de la CEDEAO en faveur de la consolidation de la démocratie.

Saluant les avancées démocratiques réalisées dans les région, la conférence a exhorté les Etats membres de la CEDEAO, devant organiser des élections en 2020, à tout mettre en œuvre afin de créer des conditions favorables à la tenue d’élections pacifiques, transparentes et crédibles, et d’assurer ainsi un meilleur ancrage de la démocratie et la bonne gouvernance.

Les dirigeants qui étaient présents à la rencontre d’Abuja, ont invité la Commission de la CEDEAO à continuer d’appuyer les processus électoraux dans les Etats membres, en fournissant une assistance technique en temps, à l’effet d’assurer le bon déroulement des élections en 2020.

La rencontre d’Abuja est intervenue 48 heures après l’officialisation de la volonté du président Alpha Condé de doter la Guinée d’une nouvelle constitution qui pourrait l’ouvrir la voie à un troisième mandat. Malgré les mouvements de contestations qui touchent le pays, à l’appel du FNDC, le chef de l’Etat se montre déterminé à aller au bout de son initiative.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Même la CEDEAO, et Issoufou sur qui ces malfaisants de Fndc comptaient les ‘ont niqués à profond.
    CEDEAO sera présente lors de la prochaine investiture de troisième mandat de Fama de Guinée.
    Personne ne peut interdire à Alpha Condé de convoquer un référendum pour la nouvelle constitution ! Personne.
    Vive l’homme fort du continent.

    • Ce sont des idiots comme toi qui entoure AC et lui conduit direct au trou. Le langage diplomatique de la CEDEAO est clair. Elle attends des Etats qui vont organiser des elections en 2020 les conditions d’elections transparentes et equitables et une alternance effective seule gage de l’encrage democratique. Mais helas il est plus facile de reveiller celui qui s’endors que celui qui fait semblant de dormir.

    • Bonjour mon frère le temps de la monarchie est révolue si nous aimons peut la Guinée il est temps de passer la main à un autre fils du pays

    • S’il est l’homme fort du pays , pourquoi il n’a pas prouvé durant près de 10 ans ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info