Accueil » Politique » L’UFR persiste et signe : ‘’il faut qu’Alpha Condé renonce à son referendum pour une constitution bidon’’

L’UFR persiste et signe : ‘’il faut qu’Alpha Condé renonce à son referendum pour une constitution bidon’’

Le vice-président de l’Union des forces républicaines (UFR), Ibrahima  Bangoura, a rappelé samedi que le renoncement du président Alpha Condé au projet d’une nouvelle constitution est l’une des conditions de participation de l’opposition plurielle aux élections législatives du 16 février prochain.

Ce proche de Sidya Touré indique que l’opposition est  plus que jamais déterminée à empêcher la tenue des législatives.

‘’Nous savons tous dans quelles conditions le recensement des électeurs a été fait (…). Tout a été fait pour minorer le nombre d’électeurs dans les fiefs de l’opposition et majorer les électeurs dans les fiefs  d’Alpha Condé’’, dénonce Ibrahima Bangoura.

‘’Il faut que le fichier électoral soit totalement assaini de telle sorte que tout le monde y soit. Il faut que le président de la CENI s’en aille et que les élections communales soient achevées. Il faut notre maire de Hérèmakon soit installé. Il faute les chefs de quartiers et de districts soient aussi installés’’, ajoute-t-il.

‘’Nous avons également exigé que le président renonce à son troisième mandat. Il faut qu’Alpha Condé renonce à son referendum pour une constitution bidon. Donc voici les conditions exigées par l’opposition plurielle pour que les élections se tiennent dans notre pays. Tant que cela ne sera pas fait, il n’y aura pas d’élections ici’’, poursuit-il.

Ce député issu des rangs de l’UFR rassure que la communauté internationale suit de près l’évolution de la situation sociopolitique en Guinée.

‘’Nous avons rencontré hier vendredi les partenaires au développement, notamment  l’ambassadeur de France, le représentant de l’Union européenne pour s’enquérir de la situation dans notre pays.  Le président Cellou Dalein Diallo, Aliou Condé et moi-même leur avons expliqué tout sur le processus électoral’’, rapporte M. Bangoura.

‘’On leur a dit que le fichier  actuel que nous avons ne nous permet pas d’aller à des élections. Ils sont beaucoup plus informés sur ce qui se passe dans la Villa 33 de la cité des nations. Ils disent avoir pris bonne note de nos préoccupations et qu’ils vont rendre compte afin que des solutions soient trouvées’’, ajoute-t-il.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info