Accueil » Politique » Kalémodou Yansané déclare qu’à partir du ‘’6 janvier, le djihad va commencer’’

Kalémodou Yansané déclare qu’à partir du ‘’6 janvier, le djihad va commencer’’

Samedi au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le député Kalémodou Yansané a exigé la satisfaction des quatre conditions posées par l’opposition plurielles avant d’aller aux élections législatives.

Sous le regard attentif du chef de file de l’opposition, le vice-président de l’UFDG, chargé des questions économiques, a appelé les militants et sympathisants à resserrer les rangs du parti pour accentuer la pression sur le pouvoir en place.

‘’Le président [Alpha Condé], lui-même, a dit qu’il s’apprêter à l’affrontement. Mais si c’est nécessaire, on veut nous sortir de la Guinée, on s’opposera énergiquement.  Notre seul objectif aujourd’hui, c’est de lutter pour ne pas que la Guinée sombre dans la dictature. La seule lutte que nous avons aujourd’hui, c’est cela’’, a laissé entendre l’homme qui aspirait à etre maire de la commune de Matoto.

Il poursuit en soulignant que ‘’le président Cellou Dalein Diallo est notre général. Nous, nous sommes ses lieutenants et vous, des soldats aguerris. Les seuls mots d’ordre aujourd’hui, c’est la lutte, la lutte et encore la lutte. Et s’il le faut, l’affrontement comme le président l’a dit’’.

Kalémodou Yansané annonce qu’à partir du ‘’6 janvier, le djihad va commencer’’, avant de rappeler que les conditions préalable à la participation de l’opposition plurielle aux élections législatives du 16 février prochain.

‘’Il n’y a que quatre petites conditions. La plus simple à réaliser, c’est d’installer les chefs de quartier comme la cour suprême l’a demandé. La deuxième petite condition, c’est de recenser les citoyens qui n’ont pas été recensés. Nous avons près d’un million de nos compatriotes au Sénégal, il y  a en Gambie, en Guinée Bissau, en Sierra Leone, au Libéria’’, a-t-il énuméré.

‘’La troisième condition, c’est le remplacement du président de la CENI. C’était un éminent avocat peut-être, mais à partir du moment où Me Salif Kébé a commencé à obéir aux ordres d’Alpha Condé, il n’est plus digne pour arbitrer de façon impartiale. Il faut donc le remplacer’’, a insisté le parlementaire.

‘’La quatrième condition qui est fondamentale, c’est le troisième mandat et la nouvelle constitution. Donc, s’ils règlent ses quatre conditions, demain matin, nous sommes prêts à déposer nos dossiers pour aller au vote. Si les conditions ne sont pas réglées, ils n’ont qu’à déposer 10 mille tonnes de papiers là-bas, nous ne reculerons pas. La direction du parti est derrière notre général et la lutte va continuer pour sauver notre pays’’, a réaffirmé l’honorable Yansané.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. ’Le président Cellou Dalein Diallo est notre général. Nous, nous sommes ses lieutenants et vous, des soldats aguerris. Les seuls mots d’ordre aujourd’hui, c’est la lutte, la lutte et encore la lutte. Et s’il le faut, l’affrontement comme le président l’a dit’’. (Dixit Kalémodou Yansané)

    Militants et sympathisants de l’UFDG, tout comme l’opinion nationale et internationale n’attendront que de pouvoir juger sur pièce du sérieux de ces déclarations d’intention (de fermété). Car tout le monde garde encore le souvenir amer de la manière dont Kalémodou Yansané et ses amis avaient curieusement fini par se dégonfler face au hold-up électoral de l’Etat-RPG/AEC sur la mairie de Matoto.

    Mais on voit mal comment des communicants d’un parti, certes devenu la première formation politique du pays, qui se sont délibérément interdit jusqu’aux moindres critiques à l’encontre des traîtres dont le pouvoir AC se sert pour masquer le caractère cyniquement ethniciste et dictatorial de sa gouvernance, peuvent impressionner grand monde dans le microcosme politique guinéen actuel (…)

    Mais après tout, comme le disait si justement Jacques Lacan: « La définition du possible est qu’il peut avoir lieu ».

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info