Accueil » Société » Démantèlement des rails et arrêt du train minéralier : la mairie de Kolaboui apporte des précisions

Démantèlement des rails et arrêt du train minéralier : la mairie de Kolaboui apporte des précisions

A la mi-journée, le responsable du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), dans un entretien à VisionGuinee, a déclaré que des manifestants ont démantelé les rails pour empêcher le train minéralier de circuler.

Peu de temps après la publication de l’article, le conseiller à la commune rurale de Kolaboui et chargé de communication, de l’information et de la sensibilisation, Gassim Kaba, a joint notre rédaction pour apporter des éléments de clarifications.

Il affirme que seules quelques barres d’acier, destinées à la construction d’une nouvelle voie ferrées, ont été déplacées par des individus.

‘’Ce sont des rails en cours de construction dans le cadre du multi-users qu’ils ont déplacés. Ils sont en phase de construction. Les travaux sont à l’arrêt à cause d’un conflit entre la communauté riveraine et SATOM qui était en charge de la réalisation de ces travaux’’, déclare le conseiller municipal.

Il précise que le train minéralier continue d’assurer le transport de bauxite entre la mine de Sangaredi et Kamsar.

‘’Il y a deux voies ferrées dont l’une est en cours de construction dans le cadre du projet d’augmentation de la capacité de la ligne du chemin de fer. Sur la première voie, le train circule là-dessus. Quant à la seconde, il y a eu des problèmes entre la communauté et la société qui est en train de construire le chemin de fer, dont le compacteur a causé des fissures dans des maisons’’, détaillé-t-il.

‘’Les victimes ont réclamé une indemnisation, faute quoi, les travaux seront à l’arrêt. Les travaux ont été arrêtés, parce qu’on n’a pas trouvé une solution. En décembre dernier, ils ont proposé 50 tonnes de ciments pour réhabiliter les maisons. L’offre a été rejetée par les communautés qui ont demandé l’évaluation des dégâts pour que chacun soit indemnisé’’, poursuit M. Kaba au micro de VisionGuinee.

Il accuse des ‘’loubards de bruler des pneus sur la voie publique avant de se cacher. Les forces de l’ordre sont sur le terrain pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens. C’est juste pour dire qu’ils ont manifesté alors que tel n’est pas le cas Il n’y a eu aucun manifestation à Kolaboui’’.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info