Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Fodé Oussou, Dalein : quand le brut sert le méchant, le Madoff guinéen ! (Droit de réponse de l’UFC)

Fodé Oussou, Dalein : quand le brut sert le méchant, le Madoff guinéen ! (Droit de réponse de l’UFC)

Moi Fodé Oussou, j’ai la prétention d’être pharmacien, mais je n’en suis pas un, vraiment. Je n’ai jamais pu bien gérer ma pharmacie, malgré l’argent que j’amasse en politique. Ma présidence calamiteuse de l’ordre des pharmaciens a complètement détérioré le secteur, mes confrères en ont eu marre et ont fini par me chasser à la tête de l’ordre. 

Je prétends être Vice-président de l’UFDG, mais je suis réduit à n’être que le clone. Quand il s’agit de débattre ou lorsqu’il est question de processus politique stratégique, on m’ignore, on m’écarte. Sur des questions cruciales au sein du parti, on ne me convie pas. Qu’importe mon avis, si avis j’en ai !

Je n’ai aucune aptitude à défendre les positions, le projet ou le programme de mon parti. Je crie pour me faire entendre là où il suffit simplement de mimer. Au sein de l’UFDG, personne ne respecte ma personne encore moins mon autorité; des responsables au plus modeste des militants. Récemment, Ousmane Gaoual m’humiliait et m’insultait, pendant de longues semaines, à la face du monde et personne n’a pris ma défense, pas même le leader, en le rappelant à l’ordre.

Je suis devenu la risée de tout le monde, les journalistes, les militants, les citoyens et le monde entier, depuis mon scandale à l’Assemblée Nationale avec les chiffres lors de la présentation de mon rapport sur le budget du pays. Comme si c’était un crime de lèse-majesté. Je suis humilié, mon physique et mon discours font l’objet de dérision à longueur de journée, et pourtant, je suis le Vice-président ou bien dois-je dire, le Vide-présent de l’UFDG ?

A cause de mon incurie, ne sachant rien à rien et bon à rien, corvéable et malléable à merci, me voilà, le parfait désigné des basses besognes quitte à ce que ma misérable entreprise fasse du tort aux honnêtes gens. Je m’en fous, mes victimes comprendront, c’est mon gagne-pain.

Mais, il y a bien-sûr mon Président, Cellou Dalein que je ne peux ignorer de vous présenter aussi. Héé, le mec, il sait faire la politique hein. Je vous jure. Il a deux qualités que j’aime bien : son cynisme et son amour du fric. La politique lui réussit aussi vrai-vrai. Et tout se vend et est vendable chez lui. Il se fait plein les poches, dans la sueur, le sang et les vies de nos militants.

Grâce à l’argent de la politique et du pays, lui, sa famille et ses proches sont dans l’opulence totale, une opulence qui côtoie l’infortune de pauvres militants, victimes d’abus en répondant à son appel aux mouvements. Les familles des victimes, les handicapés à vie, les blessés et les victimes d’actes de vandalisme sont dans le besoin, ils peuvent gratter toute la misère du monde, appeler à la solidarité publique et même crever, il ne déboursera pas un kopek ou bouger d’un iota; il préfère que les sénégalais eux,  en profitent hein, pas les guinéens.

Cellou Dalein Diallo, mon président est le Madoff guinéen. Il s’en est fallu de peu qu’il ne vende le pays lorsqu’il était aux affaires, après avoir bradé et détourné nos rails, notre avion, notre usine Friguia, nos bâtiments publics, nos véhicules de service. Même là où il loge aujourd’hui, c’est un bâtiment public.

Et puis vous savez sa fortune, grâce à la politique, l’héritage qu’il compte laisser à ses enfants, hahaha, mon vier : 2 milliards de la transition, 5 milliards d’Alpha Condé chaque année depuis 2016, plus de 2 milliards à l’Assemblée Nationale, des milliards issus de cotisations des députés et des militants, et puis une nouvelle femme hein. Ça fait combien déjà…

Bon, les militants peuvent mourir, être handicapés à vie, être blessés ou encore perdre des biens, tant que lui-même et lui seul, les membres de sa famille, se la coulent douce, les poches bien pleines. Tout va bien et à merveille dans le meilleur des mondes. Le business marche. Bon, la prochaine étape maintenant, il nous faut lui donner le pays et à tout prix même, à celui du chaos, pour la suite du business.  C’est ce qui est à l’ordre du jour aujourd’hui ! Rien d’autre…

Bangaly KEITA 
Directeur de Communication de l’UFC

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Je ne suis pas partisan de Cellou, mais l’argument qu’il traine des casseroles ne tient plus car si ce régime avait quoique ce soit à charge contre lui et bien longtemps on lui aurait mis dans le gnouf avec des preuves à l’appui. Sur ce plan il est blanc comme neige surtout après toute une décennie d’acharnement.
    Par contre le défaut qu’il traîne depuis sa reconversion politique est qu’il n’apprend ni de ses erreurs ni n’accepte les conseils des personnes qui lui sont acquise pour atteindre les objectifs du parti. Il est ce mélange des régimes passés qui ont créé un statut quo pour gouverner, malheureusement pour lui cette stratégie ne marche plus. Les compétences sont nécessaires pour faire bouger cette masse humaine dernière Cellou, et c’est comme si il a horreur des compétences, préférant des gens qui se querellent derrière lui comme des femelles en chaleur.
    Toutes fois il est de loins celui à même de conduire une alternance démocratique dans ce pays, puisqu’il est écouté par une majorité écrasante de la population.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info