Accueil » Annonces » Santé : des avancées majeures obtenues par le syndicat des pharmaciens…

Santé : des avancées majeures obtenues par le syndicat des pharmaciens…

Le syndicat des pharmaciens de Guinée a obtenu des avancées majeures dans les négociations qu’ils ont menées avec le Gouvernement. La suspension de la grève qui était prévue cette semaine est consécutive à la matérialisation de certains engagements pris par le Gouvernement à travers le Ministère de la Santé.

Ainsi, depuis le mois de mars, date à laquelle le syndicat avait déposé un préavis de grève, le Ministère de la Santé a réalisé plusieurs de ses promesses. L’engagement personnel du Président Alpha Condé et de son Premier Ministre Kassory Fofana a permis de désamorcer la crise qui aurai eu un impact majeur sur le système de santé en général.

Le syndicat des pharmaciens dirigé par Dr Manizé Kolié avait plusieurs revendications. Il s’agissait notamment de la réduction du nombre de sociétés grossistes importatrices de médicaments qui devaient passer de 108 à 3, la suppression du marché parallèle de médicaments à Madina, l’assistance aux jeunes pharmaciens désireux de s’installer à l’intérieur du pays et le renforcement des capacités de la Pharmacie Centrale de Guinée.

Toute cette mosaïque de revendications a été soumise au Président de la République lors d’une audience qu’il a accordée aux responsables syndicaux. Le Chef de l’Etat avait alors instruit son Ministre de la Santé d’engager sans délai le processus de mise en œuvre de la principale revendication de Dr Kolié et son équipe.

C’est à la suite de cette rencontre que le Ministère de la Santé a mis en place la brigade Médicrime qui est chargée de la répression de la vente illicite des médicaments. Le nombre de sociétés grossistes a également été drastiquement revu à la baisse. Elles sont passées de 108 à 58.

Ce qui aux yeux de bon nombre d’observateurs une preuve de bonne foi et d’un engagement réel des autorités à satisfaire les revendications du syndicat des pharmacies.

Malgré cette volonté affichée, le Département de la Santé était face à un dilemme. Comment supprimer les agréments de plus de 50 sociétés grossistes qu’il avait lui même autorisé à exercer ? Comment sauver les nombreux emplois qui existent à travers ces sociétés ?

A la suite de la séance d’échanges entre le syndicat des pharmacies et le Premier Ministre Kassory Fofana, il a été décidé de la mise en place d’une commission mixte qui devrait pouvoir trancher sur toutes ces questions.

Ce groupe de réflexion et de travail était composé des représentants du syndicat, ceux de l’ordre ainsi que l’administration à travers le Ministère de la Santé. Après plusieurs séances de travail, des critères ont été élaboré pour évaluer les 58 sociétés grossistes. Au terme de cette évaluation, 10 ont répondu à plus de 50% des critères ; les 8 qui n’ont pas accepté de se soumettre à cette évaluation ont été supprimées par le Ministère de la Santé.

A ce jour, le syndicat des pharmaciens a obtenu la mise en place effective de la brigade Médicrime dont le siège a été inauguré ce lundi 20 janvier 2020 à Conakry. Cette équipe devra désormais s’occuper de la répression contre la vente illicite des médicaments.

Dr Manizé et son équipe ont réussi également à obtenir une réduction du nombre de sociétés grossistes qui est passé de 108 à 10. Le renforcement des capacités de la Pharmacie Centrale de Guinée est également en cours avec notamment le projet de changement statutaire et la construction d’un nouveau dépôt à Maneah, dans la préfecture de Coyah.

Par Africaguinee.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info