Accueil » Politique » L’UFC d’Aboubacar Sylla en quête d’au moins 15 députés à l’assemblée nationale

L’UFC d’Aboubacar Sylla en quête d’au moins 15 députés à l’assemblée nationale

L’Union des forces du changement (UFC) du ministre des Transports, Aboubacar Sylla, en absence des poids lourds de l’opposition aux législatives du 16 février, vise au moins une quinzaine de députés afin d’avoir un groupe parlementaire à l’hémicycle.

Le secrétaire général de l’UFC invite les militants et cadres de leur parti à se mobiliser davantage pour permettre au parti de rafler au moins 15 sièges à l’assemblée nationale.

‘’Notre souhait est d’avoir au moins 15 à 20 députés pour former un groupe parlementaire. Ça sera bon pour notre parti, parce que cela va nous permettre aussi d’introduire des propositions de lois pour l’émancipation de la Guinée. C‘est pourquoi, nous devons sensibiliser davantage nos militants sur tout ce nous faisons’’, indique Alhassane Soumah.

‘’Nos fédérations doivent procéder à l’identification des bureaux de vote. Si nous ne parvenons pas dès maintenant à identifier les bureaux de vote dans les différents quartiers, c’est comme si nous n’avons pas participé aux élections. Parce que tout se joue là-bas. Concernant la centralisation des résultats du vote, notre bureau exécutif va designer des gens pour suivre cette opération dans les communes’’, ajoute-t-il.

Le secrétaire général de la formation politique d’Aboubacar Sylla assure que ‘’chacun d’entre nous doit retourner à sa base pour appeler les électeurs à voter pour nous. Cette fois –ci, on a une bonne opportunité avec l’absence de l’UFDG, l’UFR, du PEDN et du PADES. En Basse Côte, nous pouvons récupérer les militants de l’UFR. En Moyenne Guinée, nous pouvons récupérer ceux de l’UFDG, ainsi de suite’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

0024 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Vivement la récupération,parcelle qu’il n’est pas encore interdit de rêver debout.Et,l’habitude est une seconde nature:une vraie pirouette politique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info