Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Tensions politiques en Guinée : un émissaire des Nations Unies attendu à Conakry, Dalein dévoile ses attentes

Tensions politiques en Guinée : un émissaire des Nations Unies attendu à Conakry, Dalein dévoile ses attentes

Alors que la Guinée est en proie à une crise sociopolitique, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et le chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas est attendu à Conakry.

Amené à commenter l’arrivée de ce diplomate onusien sur le territoire guinéen, le chef de file de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a indiqué que la crise  est née de la volonté d’Alpha Condé de changer la constitution.

Le principal challenger d’Alpha Condé dit s’attendre à l’implication d’Ibn Chambas dans la résolution de la crise en amenant le pouvoir en place à respecter la loi, avant de préciser que ‘’le président de la République ne veut pas la paix. Il n’est en l’aise que dans les conflits. S’il n’y en a pas, il en crée’’.

‘’Il y a une crise, le pays brule, mais Alpha Condé s’en fout. Pour lui, il faut aller au referendum. Il ne cherche pas la paix. Il a demandé à ses partisans de se préparer à l’affrontement, on est dans l’affrontement et il à en l’aise’’, martèle le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Dalein indique aux diplomates qui souhaitent faire office de médiateurs afin de mettre fin à la crise en  Guinée que ‘’si le président de la République veut la paix, qu’il renonce au parjure, à la violation de son serment et respecte le consensus qui a été traduit en loi fondamentale dans notre pays. S’il le fait, il n’y aura plus de conflits’’.

Il accuse Alpha Condé d’avoir violé le code électoral en refusant de procéder à l’installation des conseillers de quartiers et ceux régionaux après la mise en place des conseils communaux. ‘’Tout ça, parce que cela renforce l’opposition et réduit les chances du pouvoir de gagner le referendum ou les élections nationales’’, explique-t-il.

Il réitère la décision de l’opposition de rejeter le fichier électoral. Selon l’ancien Premier ministre, ‘’on a fait enrôler plusieurs enfants. Ce fichier ne ressemble à aucun autre dans la sous-région. Les statiques des Nations Unies indiquent clairement que ceux qui ont moins de 18 ans représentent 60% de la population dans la sous-région. Mais dans le fichier d’Alpha Condé, c’est 68% des guinéens qui votent. Il n’y a aucun autre pays dans la sous-région qui atteint 42%. Ça c’est une autre source de conflit’’.

A la communauté internationale, il apprend qu’il ‘’ne faut pas rappeler les avantages et les vertus de la paix sans chercher les sources de conflits. Si vous voulez la paix, si vous vous intéressez à la paix en Guinée, essayez de régler ça’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info