Accueil » Annonces » Un avocat prévient que ‘’le pouvoir n’organisera jamais un quelconque référendum si ce n’est pas pour gagner’’

Un avocat prévient que ‘’le pouvoir n’organisera jamais un quelconque référendum si ce n’est pas pour gagner’’

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée assure que la sortie du président de la République à Fria, invitant les citoyens à se tenir prêts pour le referendum, prouve à suffisance  qu’Alpha Condé est prêt à tout pour faire passer le projet de nouvelle constitution.

‘’En déclarant à Fria : ‘Qu’ils le veuillent ou pas, nous adopterons la nouvelle constitution’, au lieu de dire : ‘…nous soumettrons le projet de constitution au référendum, libre au peuple de l’adopter ou de la rejeter’, le président de la République n’a en réalité fait que conforter dans leur position les citoyens qui rejettent le principe même du référendum constitutionnel’’, assure Mohamed Traoré.

‘’C’est clair que celui-ci n’a en fait d’autre finalité que le contournement du principe cardinal de l’alternance démocratique par l’obtention d’un 3ème, voire d’un énième mandat. Cela a été dit et redit. Pour arriver à cette fin, le pouvoir n’organisera jamais un quelconque référendum si ce n’est pas pour gagner en usant, si nécessaire, de tous les moyens’’, ajoute-t-il.

L’homme en robe noire reste convaincu que le pouvoir est prêt à réduire au silence tous les opposants au referendum constitutionnel. ‘’En cas de contestation, la police, la gendarmerie et même l’armée sont là pour la répression. Le président de la République a dit de façon claire et nette que partout où l’on a voulu changer de constitution, il y a eu des morts, mais on a changé la constitution .C’est peut-être le motif de la militarisation de la région la plus engagée dans la contestation du projet de changement de constitution, le Fouta’’,  pense Mohamed Traoré.

‘’Les récents événements survenus dans certaines préfectures de la Moyenne-Guinée caractérisés par la destruction d’édifices publics  n’ont été qu’un prétexte pour y envoyer l’armée. Sinon la police et la gendarmerie qui étaient déjà mobilisées auraient pu contenir les violences ou risques de violences. Mais il faut mâter et encore mâter jusqu’à ce que les citoyens renoncent à toute contestation’’, dénonce-t-il.

Me Traoré rappelle  que ‘’ul n’ignore la valeur du référendum en tant que mode d’expression du peuple. Mais encore faut-il qu’il traduise la véritable expression populaire. Malheureusement, cela n’est pas garanti. Lorsqu’on tient des discours du genre : ‘Un démocrate ne doit pas avoir peur des élections ou d’un référendum… ‘, il faut bien se demander de quelle démocratie il est question’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info