Accueil » Libre opinion » Alpha Condé est devenu fou ! (par Tierno Monénembo)

Alpha Condé est devenu fou ! (par Tierno Monénembo)

« Le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou.» Bertold Brecht

Fou, fou, fou, Alpha est devenu fou !  Beaux dans la chanson, cruels dans la réalité, ces mots traduisent parfaitement la psychose que vit la Guinée. Un président sénile, une politique gouvernementale manifestement atteinte  de la maladie d’Alzheimer, rien ne va plus au pays de Camara Laye et de William Sassine !

Ce n’est plus un euphémisme, nous sommes en pleine dictature.  L’arrestation de Sékou Koundouno et de Ibrahim Diallo en est une preuve éclatante. Des milices sillonnent nos rues, la nuit. Des hommes encagoulés rôdent autour de nos domiciles. Ils kidnappent, torturent et tuent à leur guise. Personne pour réagir, personne pour s’indigner !

Notre démocratie est devenue une coquille vide. Nos lois sont foulées au pied. Toutes  nos institutions sont caporalisées. Les ministres, le président de l’assemblée, de la Cour Constitutionnelle, les militaires, les gendarmes, les policiers, les magistrats,  tous ne sont  que des sbires aux ordres. Tout le monde roule pour le chef. La Guinée peut crever, ils n’en ont rien à foutre. Pourvu qu’ils se remplissent les  poches, pourvu qu’ils s’empiffrent de diamant et d’or, de bauxite et de fer !

Au moment où j’écris ces lignes, personne ne sait où se trouvent Koundouno et Diallo. Personne ne sait quel calvaire, ils sont en train d’endurer. Ce que je sais, moi qui les connais bien, c’est que rien, ni l’humiliation ni la torture, ni la faim, ni la soif ne sauront entamer leur détermination à mourir s’il le faut pour les principes qui les animent : la beauté de la démocratie et la dignité de leur peuple.

Koundouno et Diallo sont des guerriers. Ce sont des patriotes. Ils sont prêts à consentir tous les sacrifices. Ils ont une claire conscience du sens de leur lutte. Ils savent que ce régime est faible. Ils savent que ce régime est aux abois. Bornés et cupides comme tous les despotes, ses dirigeants ont fini par se mettre le  monde entier à dos. Il est à bout de souffle.

Et ce ne sont pas les discours haineux et la répression aveugle qui le sauveront !

Tierno Monénembo

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Il ne fait plus aucun doute que le « Mogho-Naaba » de Conakry est en train de devenir fou ! Mais c’est d’un genre de folie encore plus redoutable, qui relève plutôt de ce que l’on appellerait en soussou « Bôtèrabâ Sésso-mâyâ » (du cynisme sur fond de pseudo folie, par mépris des gens de bonne foi). Je dirai même mieux en pular: « Alifa Koné nâ fètudhô, Kô atthia-nâdhô ».

    SIDYA et surtout Cellou avaient commis de terribles erreurs politiques en 2010, dont les effets seront très longs et difficiles à effacer du tableau d’amorce de fonctionnement démocratique des institutions guinéennes, tel que l’on pouvait l’espérer notamment après le désastres du 28 septembre 2009.

    Pour casser ce qui reste d’unité ou de cohésion nationale et réussir à anéantir dans l’oeuf tout élan d’alternance politique démocratique du pays, le tandem Alifa Koné-Kassory Fofana fait stigmatiser et réprimer dans le sang, et impunément, les seuls ressortissants de la communauté peule et hâli-pular.

    Et il est fort à craindre que ce ne soient plus nos timides réactions aux coups de folie de ce satanique tandem, que constituent les kidnappings élargis aux principaux acteurs de la dynamique du FNDC, qui suffiront désormais. Il faudra avant tout que chaque digne Peul ou Hâli-pular guinéen se sente ainsi visé par ce défi majeur, qui dépasse de loin les enjeux de la seule ambition politique d’un Cellou entre autres.

    Nous devrons tous nous lever ne serait-ce que pour mériter les marques de sympathie et de solidarité de nos autres compatriotes face aux tueries ciblées de nos enfants. Sinon, il faudra devoir renoncer définitivement à exister un jour sur l’échiquier sociopolitique d’un Etat guinéen qui est plus que jamais éthnicisée pour perpétuer cet ignoble et stérile statut du « Tout sauf un Peul ».

    Car même avec les louables cris de révolte, fort porteurs d’un TMD heureusement, une communauté de « bras cassés », qui reste démunie même face à ses propres brebis gâleuses, ne pourra hélas pas dissuader un Alifa Koné, avec la bande de pilleurs mafieux dont il s’est entouré.

    Eh oui, on ne le dira jamais assez: ce n’est pas l’arbre FNDC qui suffira à cacher la forêt de nos faiblesses, naïvétés et divisions nuisibles. Il faut que l’on se lève tous pour dire halte ! notamment à ces pratiques de kidnapping militaro-policières d’un autre âge.

    Les braves Koundouno et Diallo, ainsi que tous ceux que cet Etat voyou séquestre actuellement à Kankan ou ailleurs doivent libérés sans délai. Sinon c’est Alifa Koné qu’il faudra aller dégager de Sékhoutouréyah dans les prochaines semaines !

    Was-Salam !

  2. Notre vie n’a plus de sens quand Sékou et Diallo Ibrahima sont sous les verrous. Ils se sont immortalisés en s’offrant à ces sbires de alifa. Je n’aurai de cesse aussi longtemps que je ne suis pas où ils sont ou aussi longtemps qu’ils n’auront pas recouvré leur liberté. Leur combat est celui de la liberté, de l’amour de la patrie. Arrêtons alifa dans son rêve machiavélique. Où il dégage ou nous disparaîssons avec lui. Aucun sacrifice n’est de trop. Par tous les moyens à notre disposition, attaquons-les. Peu importe le lieu. Partout où l’occasion est opportune, il faut l’attaquer. Trop c’est trop.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info